Catel

  • Entering life at the French royal court, a world in which "what is shown is rarely the truth," the young Princess of Clèves learns of passion's torments, of heartbreak, and of the agony of love. Claire Bouilhac and Catel Muller's graphic-novel adaption of this classic tale-often referred to as the forerunner of the modern psychological novel-remains faithful to the original 17th-century text, while also providing surprising and original insight into both the mystery of the creative act, and the link between the author, Madame de La Fayette, and her heroine, the Princess of Clèves.

  • Scarlett qui disparaît, maman qui se prend pour une ado, décidément, les adultes ne sont vraiment pas très sérieux. Lucrèce trouve que la vie est de plus en plus loufoque. Heureusement qu'il y a le collège, avec une séance à la piscine improbable, ou encore un week end de rêve avec les Lines en perspective. Au programme : première balade à cheval, sortie en bateau et émotions fortes garanties. Lucrèce, prête pour l'aventure ?

  • Cette année, Lucrèce fait sa grande rentrée en 6e. Pas facile quand on a une mère archi débordée, un beau-père qui vous pique vos devoirs de maths, un demi-frère geek, un père artiste très abstrait et une grand-mère qui se prend pour une star de cinéma... Par bonheur, il y a Aline, Coline et Pauline : entre Lucrèce et les Lines, c'est amies pour la vie !

  • "L'amitié, c'est quand même ce qu'il y a de mieux dans la vie, avec les tortues, le cinéma et les baskets."
    Un vent de surprises souffle sur le monde loufoque de Lucrèce ! Un déménagement, une fiancée pour papa, des vacances au bord de la mer, et Simone, une nouvelle amie. Lucrèce adore quand ça bouge même si, au fond, elle aimerait bien que rien ne change jamais.

  • « Si je devais inventer ma vie, je ne changerais rien ! »

    Participer à son premier conseil de classe, trouver un cadeau pour la fête des Mères, partir avec les Lines en voyage scolaire à la ferme ou assister au tournage d'un film... Lucrèce est ici plus loufoque que jamais !

  • Débordée, Lucrèce ? Vous plaisantez !
    Entre un exposé hyper-urgent avec les Lines, une invitation à un concert surprise et les rendez-vous secrets de Scarlett, elle trouve encore le temps de prendre un cours de claquettes ...

  • Un défi lecture! J'avais complètement zappé cette histoire. Carier, le prof de français, nous avait donné cinq livres à lire et je n'en avais survolé qu'un. Déjà le titre, Toundra. Ça vous refroidit dès les premières pages. Excellent comme somnifère. Sauf qu'aujourd'hui, il fallait sortir de son igloo, faire un résumé et préparer des questions pour son auteur préféré. Car le gagnant viendrait dans notre classe. Pas de quoi paniquer, le mien n'avait aucune chance! Et moi Marion, est-ce que je ne déborde pas d'imagination?

  • Mazaud-dit-sado, le redoutable CPE du collège, est venu ce matin rappeler l'éléction des délégués de classe. Les candidats ont jusqu'à 12h30 pour se déclarer. Nicolas Fulbert, Pierre Mouillaud et Arthur Cabrin sont ultra-motivés mais leur programme n'est franchement pas terrible. Et si nous, les filles, on faisait une liste? Retenez déjà notre slogan: 'Ne vous trompez pas de bulletin, la belle vie, c'est au féminin!'

  • Écrit en 1678 par Madame de La Fayette, "La Princesse de Clèves" est un roman fondateur. La jeune Mademoiselle de Chartres y fait ses premiers pas dans la cour du roi de France, Henri II. Entre cabales, médisances et galanteries, elle rencontre l'amour dans un univers pétri de conventions. En retournant à son avantage les idéaux féminins stéréotypés de l'époque (la solitude, le silence, le secret, la retenue, la décence et la discrétion), la princesse expose une forme de féminisme inédit, basé sur l'estime de soi où la raison triomphe de la passion.

  • Paris 1985. Atteinte d'un cancer, la mère de Mylène Demongeot vit ses derniers moments. Pressée par la tendre sollicitude de sa fille, elle entame le récit de son enfance à Kharkov, en Ukraine, puis de son adolescence et de sa jeunesse, de la Russie à la France, en passant par la Chine. Dotée d'une volonté de fer, elle refuse dès son plus jeune âge le sort réservé aux femmes, vouées au mariage et à l'enfantement. Bravant les convenances, elle va gravir un à un les échelons de sa liberté et de sa réussite, tandis que s'emballe l'histoire du XXe siècle. Un récit personnel qui est aussi celui d'une lutte, sur lequel Mylène Demongeot pose un regard aimant et distancié, offrant en contrepoint le récit, par touches subtiles, de sa propre vie de femme.

    1 autre édition :

  • Au fil de l'année qui défile et des articles de Jazz, nous vivons les temps forts des événements culturels en France.
    Jazz est journaliste pour les pages culture d'un hebdo.Son chef de service, Aaron, a une fâcheuse tendance à lui refiler les sujets dont personne ne veut. Mais qu'à cela ne tienne, Jazz ne manque pas d'audace et d'humour.
    Elle arrive toujours à relever le défi pour écrire ses papiers.
    Des incontournables Victoires de la musique, au train du cholestérol de Brive La Gaillarde, Jazz va de rencontres en surprises, côtoyant tour à tour Francis Ford Coppola, Benjamin Biolay, Amélie Nothomb et bien d'autres stars.


  • Un classique de référence pour les cavalières et toutes les amoureuses du cheval !

    Comment aborder un cheval ? En quoi consiste la voltige ? Comment avoir une bonne assiette ? Qu'est-ce que l'éthologie ? Connais-tu toutes les races de chevaux ? L'Encyclo de la cavalière explique tout sur l'univers du cheval à travers 180 entrées classées de A à Z et illustrées de dessins et de nombreuses photos. Seul ouvrage de référence à être cautionné par la Fédération Française d'Équitation, il répond avec humour et tendresse à toutes les questions que les cavalières, amazones chevronnées ou écuyères débutantes, peuvent se poser.

  • Les mânes de l'ombre

    Katell Curcio

    À la Villa Montmorency, quartier chic du 16e, un homme est retrouvé pendu dans sa propriété. Meurtre ou suicide ? Chez lui, un manuscrit a disparu. Marc Sevin, flic au 36, s'intéresse à la victime. Cette personnalité aux multiples facettes le trouble et l'interroge. Qui était réellement Jean Dumon ? Que cachait-il ? Des révélations déroutantes, des secrets bien gardés vont plonger l'enquêteur au coeur d'une affaire bien plus sombre qu'il n'y paraît. Le manuscrit est-il la clé d'une effroyable machination ?Dans ce troisième roman, l'auteure nous livre une intrigue captivante qui vous tient en haleine jusqu'à la dernière page.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ils n'auraient pas dû

    Katell Curcio

    Le même jour, cinq amis disparaissent... Tous ont laissé une lettre à leur famille respective dans laquelle ils évoquent une absence d'un an. Quel évènement a pu provoquer ce départ si soudain ? Sans aucune nouvelle, leurs proches s'inquiètent. Mais dix-huit mois plus tard, l'un d'eux réapparaît, victime d'amnésie dissociative. Le détective chargé de l'affaire va se confronter à une personnalité énigmatique. Quelle est la part de vérité ? Que sont devenus les autres ? Ce quatrième roman de Katell Curcio vous plonge dans une histoire où les instincts les plus noirs se dissimulent derrière les apparences les plus anodines. 

  • Le présent dossier s'articule autour d'une problématique peu étudiée dans le champ des littératures francophones : les enjeux critiques et les modalités figuratives du corps. La francophonie dont il est question dans les réflexions en présence est celle que l'on situe généralement en dehors de l'espace occidental, tout en y incluant le Québec[1].

    Souvent perçues comme de nouvelles littératures ou des littératures émergentes, les littératures francophones jouissent d'une considération critique et institutionnelle croissante, dont l'historiographie permet de voir qu'elles sont le résultat de plusieurs tentatives successives de délimitation et de détutélarisation par rapport notamment au champ littéraire français. Dans cet élan de délimitation et de spécification de productions littéraires en langue française, issues d'autres contextes géographiques, culturels et politiques, contextes marqués le plus souvent par un multilinguisme notoire, on observe que plusieurs paradigmes ont été convoqués, dont celui de l'identité et de l'altérité.

    Cette approche identitaire des textes francophones a par exemple mis de l'avant le paradigme racial dans la forte orientation donnée par le mouvement de la négritude depuis les années 1940 jusqu'aux années 1970 du siècle dernier. C'est la présence avérée des liens - évidents dans le cas de la négritude - entre écritures francophones et corps d'une part, et leurs implications critiques et théoriques d'autre part, qui justifie les réflexions réunies dans le présent dossier.

  • Antonin Artaud (1896-1948), écrivain au parcours tourmenté, a passé la fin de sa vie en asile psychiatrique. Ses derniers écrits sont la manifestation ultime d'une révolte exacerbée, et du « procès » qu'il n'a jamais cessé d'intenter au monde. La conquête d'un corps qui lui a manqué depuis le début de son existence - Artaud se définit comme un être hors condition et refuse la double identification au « père-mère » - est devenu un thème essentiel de son oeuvre. Remarquablement bien écrit, l'ouvrage de Katell Floc'h, qui s'appuie plus particulièrement sur les quatre derniers textes d'Artaud, fait une large place aux citations de l'écrivain, et permet au lecteur de pénétrer dans l'univers très particulier qui est le sien. Née en 1971, Katell Floc'h a obtenu sa maîtrise de lettres modernes en 1994, à l'Université de Rennes II, sous la direction de Didier Plassard. Elle prépare actuellement un DEA de lettres modernes. Créée par Larousse et Sélection du Reader's Digest en 1993, la collection Jeunes talents, dirigée par Jacques Marseille, professeur à la Sorbonne, se donne pour mission de faire connaître au public les travaux de maîtrise en les publiant. Le comité de sélection des ouvrages publiés est composé d'Hélène Carrère d'Encausse, Jacqueline de Romilly, Jean Bernard, Georges Duby et Marc Fumaroli, de l'Académie française, d'Alfred Grosser, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, de Michel Laclotte, ancien président-directeur du musée du Louvre, d'Henri Mitterand, professeur à l'université Columbia de New York, et d'Edgar Morin, directeur du C.E.T.S.A.P.

  • Antonin Artaud (1896-1948), écrivain au parcours tourmenté, a passé la fin de sa vie en asile psychiatrique. Ses derniers écrits sont la manifestation ultime d'une révolte exacerbée, et du « procès » qu'il n'a jamais cessé d'intenter au monde. La conquête d'un corps qui lui a manqué depuis le début de son existence - Artaud se définit comme un être hors condition et refuse la double identification au « père-mère » - est devenu un thème essentiel de son oeuvre. Remarquablement bien écrit, l'ouvrage de Katell Floc'h, qui s'appuie plus particulièrement sur les quatre derniers textes d'Artaud, fait une large place aux citations de l'écrivain, et permet au lecteur de pénétrer dans l'univers très particulier qui est le sien. Née en 1971, Katell Floc'h a obtenu sa maîtrise de lettres modernes en 1994, à l'Université de Rennes II, sous la direction de Didier Plassard. Elle prépare actuellement un DEA de lettres modernes. Créée par Larousse et Sélection du Reader's Digest en 1993, la collection Jeunes talents, dirigée par Jacques Marseille, professeur à la Sorbonne, se donne pour mission de faire connaître au public les travaux de maîtrise en les publiant. Le comité de sélection des ouvrages publiés est composé d'Hélène Carrère d'Encausse, Jacqueline de Romilly, Jean Bernard, Georges Duby et Marc Fumaroli, de l'Académie française, d'Alfred Grosser, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, de Michel Laclotte, ancien président-directeur du musée du Louvre, d'Henri Mitterand, professeur à l'université Columbia de New York, et d'Edgar Morin, directeur du C.E.T.S.A.P.

  • L'intérim s'impose indiscutablement, son usage se généralise à tous les secteurs, à toutes les économies avancées dans le monde. Ses visages se multiplient : celui de la précarité bien sûr, mais également un intérim plus qualifié et capable d'autoriser quelque autonomie de vie professionnelle. Les entreprises de travail temporaire, devenues agences d'emploi privées, s'imposent en acteurs incontournables... Voici un bilan de connaissances sur le sujet, un regard pluridisciplinaire et international.

  • Mantis Religiosa

    Katell Curcio

    Nael, Brice et Richard se connaissent depuis l'enfance et bâtissent une relation fraternelle depuis 30 ans. Tous les trois pensent avoir parcouru d'innombrables choses jusqu'au jour où Sylvia s'immisce dans la vie de Brice. Des langues se délient, les regards changent, les sentiments s'égratignent. C'est le début d'une valse des non-dits. Quand machiavélisme et illusion ne font qu'un, n'importe qui peut être capable du pire...

  • Le Gardien du Champ de Mars Nouv.

    Comment le modeste gardien d'un square populaire peut-il se trouver happé par un drame bourgeois des beaux quartiers parisiens ? L'enchaînement de faits et de rencontres, dicté par un destin malin et parfois facétieux, finalement impitoyable, fait de ce gardien-narrateur un spectateur puis un acteur de cette moderne tragédie familiale, dominée par une figure de femme possessive et destructrice, emportée par des passions extrêmes.
    Les personnages imaginaires sont côtoyés, bousculés, par les personnages issus d'une réalité vécue. Le roman replace au coeur du drame un enfant malmené par la folie des adultes. Il y croise son double, son frère, son opposé, né sous une autre étoile.
    Le livre est le fruit d'un cheminement, un hommage à l'enfant perdu.

empty