• Les Souffrances du jeune Werther Nouv.

    Jeune homme rêveur qui aime se promener dans la nature pour la dessiner, Werther rencontre Charlotte lors d'un bal. Il tombe immédiatement sous les charmes irrésistibles de cette femme cultivée et qui partage avec lui son enthousiasme pour la poésie et l'art. Mais celle-ci est fiancée au meilleur ami Werther, et ne tarde pas à s'envoler dans les bras du dénommé Albert. Partagé entre sa passion inavouée et son sens de l'honneur Werther sombre dans un désespoir grandissant...

    Voici le premier roman de Goethe. Aujourd'hui reconnu comme un chef-d'oeuvre de la littérature occidentale et comme un classique incontournable, il connut, dès sa sortie en 1774, un succès considérable dans toute l'Europe. Ce roman épistolaire contribua à assurer à Goethe une notoriété sans pareille.



    Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) est une figure importante de la littérature allemande, auteur de poésies, de pièces de théâtre, et de romans. Il étudie le droit à Leipzig et publie dès l'âge de 25 ans son roman « Les Souffrances du jeune Werther » qui lui vaut un succès immédiat. Après un séjour en Italie qui marquera ses écrits, il rentre à Weimar où il devient ministre du Duc et se lie d'amitié avec Schiller : ils s'influenceront l'un l'autre dans leurs écrits. En 1808, Napoléon I le décora de la Légion d'honneur.

    « Les Souffrances du jeune Werther » et « Faust » sont ses romans les plus connus dont la complexité psychologique de leurs personnages a inspiré d'autres oeuvres littéraires et des adaptations au cinéma, notamment « Faust aux Enfers » (1903) de Georges Méliès et « Le jeune Werther » (1993) de Jacques Doillon. Ses poèmes ont été adaptés musicalement par de grands compositeurs tels que Beethoven et Mozart.

  • Scritto nell'arco di sessant'anni, il Faust rappresenta uno dei punti più alti della letteratura mondiale di tutti I tempi.
    La vicenda è incentrata sullo scellerato patto che un uomo sapientissimo, Faust, stipula con un rappresentante del Diavolo, Mefistofele, al fine di poter accedere ai segreti più arcani del mondo. In vita Mefistofele servirà Faust con le sue arti magiche, per poi ottenerne in punto di morte l'anima e consegnarla alla dannazione eterna.

  • À la suite des Années d'apprentissage, et après avoir renoncé à sa vocation théâtrale, Wilhelm, désormais accompagné de son fils, abandonne la seule formation de soi pour s'ouvrir à la réalité sociale dont il veut montrer à Félix les divers aspects. Le « voyage » qu'ils entreprennent est une pérégrination à travers cette époque charnière où l'Europe bascule dans des préoccupations modernes : les formes nouvelles de la production, les transformations de la vie communautaire et jusqu'à l'horizon utopique qui oriente le voyage des protagonistes. Cette traversée de l'époque se double d'un parcours esthétique des genres : récits, nouvelles, correspondances, contes, aphorismes philosophiques, poèmes...
    Goethe, au sommet de sa maîtrise littéraire, orchestre un vaste kaléidoscope des formes littéraires en le mêlant à un testament politique.

  • Les Affinités électives Nouv.

    À l'issue d'un veuvage qu'ils ont connu tous deux à la même époque, Edouard et Charlotte se consacrent à la tranquillité de leur domaine de Weimar et à l'insouciance qu'autorise leur fortune. Mais leur paisible vie de châtelain se retrouve bouleversée par l'arrivée du Capitaine et de la jeune Odile, invités par Édouard. Le Capitaine est pragmatique et organisé ; Odile est charmante et respire l'air nouveau - et très vite, l'alchimie des couples s'opère dans un jeu d'attirance, de rejet et de passion. Charlotte aime le Capitaine ; Édouard aime Odile...un triangle amoureux se forme.

    Il s'agit là d'un chef-d'oeuvre de la littérature allemande. Un roman social offrant une peinture critique de l'aristocratie terrienne à l'aube du XIXe siècle, et un roman d'amour où Goethe dévoile sa passion pour la science. Il dépeint, par la chimie et avec une certaine ironie, les phénomènes d'attraction et de répulsion qui se jouent entre les êtres comme dans la nature.



    Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) est une figure importante de la littérature allemande, auteur de poésies, de pièces de théâtre, et de romans. Il étudie le droit à Leipzig et publie dès l'âge de 25 ans son roman « Les Souffrances du jeune Werther » qui lui vaut un succès immédiat. Après un séjour en Italie qui marquera ses écrits, il rentre à Weimar où il devient ministre du Duc et se lie d'amitié avec Schiller : ils s'influenceront l'un l'autre dans leurs écrits. En 1808, Napoléon I le décora de la Légion d'honneur.

    « Les Souffrances du jeune Werther » et « Faust » sont ses romans les plus connus dont la complexité psychologique de leurs personnages a inspiré d'autres oeuvres littéraires et des adaptations au cinéma, notamment « Faust aux Enfers » (1903) de Georges Méliès et « Le jeune Werther » (1993) de Jacques Doillon. Ses poèmes ont été adaptés musicalement par de grands compositeurs tels que Beethoven et Mozart.

  • Il faut plus de vingt heures pour jouer sur un théâtre l'intégralité du Faust. Pour l'écrire il a fallu à Goethe plus de soixante ans. Deux projets le fascinaient, quand il avait vingt ans : raconter, pour la scène, un épisode de l'histoire allemande ; donner, pour la scène, une nouvelle version d'une légende allemande traditionnelle.
    Il termine et fait jouer Götz von Berlichingen dès 1773. C'est seulement en 1790 qu'il publie un fragment du Faust, en 1808 qu'il donne la première partie de la tragédie. Il ne cesse pas pour autant de penser à la suite, qu'il 'boucle' quelques mois avant sa mort, en 1832, et qui paraîtra de manière posthume. Hélène de Troie domine cette seconde partie de la tragédie ; Marguerite régnait sur la première, mais elle revient à la fin de l'ensemble, lorsqu'une réponse est donnée à la question initiale : Faust sera-t-il damné, comme il l'était systématiquement dans la tradition populaire ?
    Un jeu drôle et tragique fait se rencontrer, d'un bout à l'autre de l'oeuvre, Méphistophélès, "l'esprit qui toujours nie", et "l'Éternel féminin".

  • La publication de ce texte, fruit de la découverte fortuite d'une copie authentique du manuscrit, date de 1910/1911 seulement. Il s'agit de la première mouture des Années d'apprentissage de Wilhelm Meister. Les similitudes (personnages, situations...) sont fortes entre les deux versions. Mais La Vocation est plus proche du monde du théâtre dont elle dessine un tableau coloré, évoquant le monde des actrices et des acteurs, ses intrigues, ses affaires parfois louches. Elle offre également un panorama des formes populaires que sont les spectacles de foire, les jeux de marionnettes, les improvisations. C'est un Goethe jeune qui s'exprime ici au moment où se constitue un répertoire national nourri de Shakespeare.
    On s'est interrogé sur les raisons pour lesquelles Goethe a interrompu prématurément son récit. C'est en fait l'enfermement du protagoniste dans l'imitation d'Hamlet, ce « procrastinateur mélancolique », et la confusion de la fiction et du réel qui rendent compte de l'inaboutissement d'un projet appelé à s'accomplir à la lumière d'une anthropologie renouvelée.

  • Il giovane Werther si innamora di Lotte, ma lei è già promessa a qualcun altro. In una serie di lettere indirizzate a un amico, l'autodistruttivo Werther mette a nudo la sua anima, le sue gioie e la sua miseria. Una tragica storia di amore ossessivo, dolore e cuori infranti, "I dolori del giovane Werther" è un capolavoro di confessione, triste ma splendido, che ha ispirato intere generazioni di scrittori e di romantici.

  • Zapisana w listach historia nieszcze´sliwej milo´sci Wertera do Lotty stala sie jednym z najwazniejszych dziel okresu Sturm und Drang oraz preromantyzmu. Tytulowy bohater obdarzyl zamezna kobiete uczuciem, którego nie potrafi zwalczy´c. Mimo usilnych prób wyj´scia z trudnej sytuacji, jego los ko´nczy sie tragicznie.

    Niezwykla popularno´s´c opowie´sci o niespelnionej milo´sci Wertera po premierze w 1774 roku odbila sie mrocznym pietnem na ówczesnym mlodym pokoleniu. Wywolala tzw. "efekt Wertera" i wzrost prób samobójczych w´sród mlodych mezczyzn popelnianych na wzór tytulowego bohatera.



    Johann Wolfgang von Goethe (1749 - 1832) - jeden z najwybitniejszych przedstawicieli literatury niemieckiej i europejskiej. Dramaturg, poeta, prozaik, polityk, uczony, czlonek wolnomularstwa. Uwazany za prekursora preromantyzmu. Wspólcze´sni badacze zaliczaja go do klasyków przedstawicieli okresu Sturm und Drang. W´sród najpopularniejszych utworów spod jego pióra mozna wymieni´c powie´s´c epistolarna "Cierpienia mlodego Wertera" oraz "Fausta".

  • Goethe accordait beaucoup d'importance à cet ouvrage de dimension modeste et sa correspondance en témoigne : à partir de 1795, date de la parution du Conte, et tout au long de sa vie, il n'aura de cesse de rappeler à ses correspondants que ce petit texte n'est ni une charade, ni une fable, mais bien une oeuvre qui, par sa symbolique et sa poésie, tend à la totalité.

  • La correspondance amoureuse unique et troublante de Goethe et la jeune Bettina von Arnim.Il est le plus grand poète, dramaturge, romancier de son temps, il est un sphinx, l'homme exemplaire de son pays, il est un monument. Il a cinquante-huit ans. Elle est vive, irrespectueuse, déterminée, cultivée, éduquée dans un milieu intellectuel, et jolie comme on l'est à dix-huit ans. Elle veut qu'il l'aime, elle lui écrit, il répond. Leur correspondance, leur conversation plutôt dure cinq ans.
    Il y a tant de façon de s'aimer, de se trouver, de se fuir, de se raconter, de réfléchir, de vibrer, de rire ensemble ! De vivre par l'écriture et seulement par elle une histoire d'amour unique et troublante. Voici, la correspondance de Goethe et de Bettina von Arnim.

  • Depuis que le président Bush a eu la maladresse de fêter la chute du mur de Berlin en parlant de l'avènement d'un nouvel ordre mondial, de nombreux massacres régionaux sont venus faire la démonstration que le nouveau désordre mondial, où se conjuguent élans humanitaires et impuissance militaire, est à la fois barbare et ultra-médiatisé, coûteux en vies humaines et en argent : que penser, par exemple, d'une opération de l'ONU au Rwanda ayant coûté 6 millions de francs par mois, sans empêcher le massacre de 800 000 Rwandais ? L'Afrique est, en quelque sorte, le laboratoire où s'expérimentent les stratégies d'intervention de la communauté internationale : un homme comme Ahmedou Ould Abdallah, Africain de naissance et diplomate occidental de formation, a, sur tous ces sujets, un discours d'expérience vécue qui tranche sur la langue de bois droit-de-l'hommiste abstraite. Questionné sans complaisance par Stephen Smith, il décrit exactement ce qu'est la vie quotidienne par temps de massacre, explique concrètement de quoi est faite l'impuissance onusienne, dénonce le piège humanitaire, et la monstruosité voyeuriste de la machine médiatique, analyse la manière dont ingérence et indifférence sont, au fond, les deux faces de la même médaille, et n'hésite pas à affirmer les impasses actuelles de la diplomatie pyromane : Je suis convaincu qu'une forte présence étrangère exacerbe les tensions dans les pays en crise et, loin de les résoudre, pérennise et multiplie les problèmes.

empty