Humour

  • Quand les politiques nous faisaient rire Nouv.

    L'humour est un art en politique. L'auteur, qui le pratique lui-même avec talent, nous livre un inventaire désopilant de répliques et bons mots qu'il a glanés tout au long de son parcours.
    L'humour est un art en politique. Jean-Louis Debré, qui le pratique lui-même avec grand talent, nous livre un florilège désopilant de répliques et bons mots glanés tout au long de son parcours.
    L'ironie et l'humour étaient des armes fréquemment utilisées par les politiques pour déstabiliser un adversaire, éviter de répondre à un journaliste, convaincre et séduire l'opinion. De Gaulle, Mitterrand, Chirac étaient des orfèvres en la matière. Au Parlement, la petite phrase bien ciselée, percutante, qui déclenche des rires, marque l'auditoire mieux qu'un long discours. Ainsi, Georges Clemenceau lançant : " Vous n'êtes pas le bon Dieu ! " à Jean Jaurès qui lui répond : " Et vous, vous n'êtes même pas le diable ! " Et Clemenceau de riposter : " Qu'en savez-vous ? " Le député André Santini a fait mouche un jour avec cette formule irrésistible à propos du primat des Gaules : " Mgr Decourtray n'a rien compris au préservatif. La preuve : il le met à l'index ! " Ces traits d'esprit se révèlent souvent d'une redoutable efficacité, mais il peut aussi arriver que les arguments auxquels ont recours les orateurs fassent rire à leurs dépens. Tel ce député qui se plaignait que dans son département il n'y ait que trois abattoirs... un nombre très " insuffisant " pour deux cent mille habitants.
    À travers ce livre, qui fourmille d'anecdotes et de choses vues, l'auteur montre à quel point l'humour est un signe de bonne santé de notre vie démocratique. " Il n'y a pas si longtemps, on pouvait rire de tout ", rappelle-t-il en déplorant que ce ne soit plus le cas de nos jours. Heureusement, Jean-Louis Debré persiste et signe, quant à lui, dans le registre du bon mot, de l'autodérision et de la saillie verbale. Un régal.

  • Voici un roman-photo comme vous n'en avez jamais vu. Jalousies, trahisons, bagarres, cafés gourmands, photocopieuses en panne et tendres baisers: Clémentine Mélois, plasticienne, écrivaine et membre de l'Oulipo, connue pour ses détournements de classiques de la littérature revus et passés à la moulinette de la culture pop (Cent titres, Grasset 2014) s'empare du très populaire roman-photo pour étudier le langage dans toutes ses fonctions. Au fil de dix-huit histoires hilarantes, on découvrira des hommes et des femmes en proie à toutes les dépravations lexicales, des employés de bureau désorientés, un agent immobilier malmené, un catcheur mexicain, des pantalons pattes d'éléphants et même un certain Roland Barthes.

  • éloge du vieux con moderne Nouv.

    " Le temps ne fait rien à l'affaire, poétisait Brassens, quand on est con, on est con. " Le vieux con moderne (ou VCM, pour les intimes) n'est pourtant pas celui que l'on croit. Envie d'adhérer à ce club d'happy few non conformes ? Le pétillant Christophe Alévêque vous ouvre la voie. Article 1. Le Vieux Con Moderne n'a pas d'âge et le sexe qu'il veut. Il n'a pas de couleur de peau définie, d'orientation politique, sexuelle ou religieuse particulière. Et il t'emmerde.
    Article 2. Le VCM est un libre penseur qui veut disposer de sa vie, de sa mort, et de tout le reste, en toute impunité.
    Article 3. Le VCM trouve que le progrès n'est pas toujours un progrès.
    Article 4. Le VCM considère que son bonheur et son plaisir ne sont pas des oeuvres d'art, et n'apprécie pas qu'on les encadre.
    Article 5. Le VCM ne pense pas que la photo du sushi qu'il a dans son assiette mérite d'être envoyée à tous ses contacts. [...]
    ET VOUS, FEMME OU HOMME, ÊTES-VOUS UN VIEUX CON MODERNE ? Un matin, Christophe Alévêque, qui s'est tant battu pour les idées de progrès, s'est réveillé cerné par la meute des nouveaux progressistes, détenteurs de la vérité universelle, avec le sentiment de s'être fait voler toutes les belles idées par des intégristes de la pensée.
    Plutôt que de devenir un humoriste sympathique et consensuel, il a décidé d'accepter l'étiquette que la dictature maternante du Bien lui colle et, avec dignité et panache, de relever le défi d'être un VCM.
    AVEC LA CHARTE DU CLUB DES VIEUX CONS ET LE BULLETIN D'ADHÉSION

  • «16h.00 J'entre dans une boutique. J'achète une cravate. Je l'essaye. Je conclus qu'elle me va bien et j'achète quatre-vingt-quatorze cravates pareilles.17h.00 J'entre dans une charcuterie et j'achète sept cents jambons fumés.20h.00 Je décide que l'argent ne fait pas le bonheur, je désintègre tout ce que j'ai acheté, et je continue ma promenade les mains dans les poches et le coeur léger.»Gurb a disparu dans Barcelone, dissimulé sous les traits de Madonna. Précision : Gurb est un extraterrestre. Parti à sa recherche sous une apparence moins voyante, son coéquipier tient scrupuleusement le journal de ses observations. Une satire délirante et désopilante des moeurs de notre société...

  • Vous n'y couperez pas Nouv.

    Après la scène et les vidéos, le livre : vous serez condamnés à rire !8 h 40. Dans quelques heures s'ouvre le procès du siècle. Sur le banc des accusés, Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Bernard Arnault, le coronavirus... et tous ceux qui détiennent les richesses du globe. Pour Maître La Bajon, leur avocate, le verdict est connu d'avance : ils seront acquittés, comme toujours. Un journaliste la suit au long de cette journée particulière : " Une interview avec une femme comme moi, c'est comme une mallette de billets pour un politique, ça ne se refuse pas. "
    Mais jusqu'où Maître La Bajon ira-t-elle pour défendre l'indéfendable ?

  • L'annonce de ma mort est très éxagérée Nouv.

    La philosophie nous l'enseigne depuis l'Antiquité : il faut préparer sa mort. Mais encore faut-il savoir l'annoncer ! En 1897, une agence de presse avertit la terre entière : Mark Twain vient de mourir. Mais quand les journalistes accourent, l'écrivain en personne effectue une délicieuse mise au point : " L'annonce de ma mort est très exagérée. "
    La philosophie l'enseigne depuis l'Antiquité : il faut apprendre à mourir. Encore faut-il l'annoncer dans les règles de l'art ! Ni trop tôt, ni trop tard. Avec les mots adéquats. C'est le rôle des avis de décès. S'ils apportent la touche finale d'une existence, ils ressemblent souvent à des débuts de roman, dessinant en quelques lignes une vie, une histoire d'amour, un règlement de comptes, une vengeance...
    Denis Cosnard rassemble ici les plus originaux, les plus savoureux ou poignants de ces textes, en imagine de nouveaux, et raconte avec humour et érudition l'histoire de ce genre si à part.

  • La bible du cycliste urbain.
    " Aucune tristesse ne résiste à un bon coup de pédale. La bonne humeur est le don du vélo à l'espèce humaine. " Remanié et augmenté, ce manifeste plein d'humour et de mauvaise foi a été écrit au temps des pionniers, quand le deux-roues n'avait pas encore fait son entrée dans nos cités. Il n'en est que plus pertinent au moment où s'invente une nouvelle ville à vélo.

  • Pourquoi vous faisez-ça ?

    Pablo Mira

    • First
    • 16 Septembre 2021

    Le livre de Pablo Mira qui soulignera pour vous les mystères et phénomènes inexpliqués de notre vie quotidienne afin que, pour toujours, vous vous demandiez : " Mais pourquoi ? "Notre vie quotidienne est jonchée de mystères, de phénomènes inexpliqués.
    Face à l'ignorance, une personne se devait d'apporter des réponses. J'ai donc décidé d'en faire un livre placé sous le signe de la facétie qui ne répond à aucune de ces interrogations et d'y apposer ma photo en format A5.
    Les militaires qui sont en tenue de camouflage forêt dans une gare.Le but d'une tenue camouflage, c'est d'être camouflé non ? Mais quand t'es en tenue de jungle et que derrière toi, y a la Brioche Dorée de la Gare de Lyon.... Et bah en fait, on ne voit que toi bordel !!! Ce n'est pas compliqué de passer inaperçu dans une gare : tu t'habilles en violet et en gris, tu mets ta plus belle dépression sur ton visage et hop ! Tu passes pour un agent SNCF.
    Les cordonniers qui font aussi des clés...Leur métier c'est de réparer des semelles de chaussures. Quel est le rapport avec les clefs ? Ça parait assez loin de son domaine de compétence. C'est comme si tu demandais à Gérard Jugnot de te faire une cascade ou que tu demandais à un agent de pôle emploi de te trouver un travail. Ça n'aurait aucun sens.

  • Les chevronnés adeptes du Pari Mutuel sont Urbains à un point que l'on n'imagine guère, d'une urbanité qui confine à l'intrusion, voire touche à l'invasion. C'est ce qu'endure à la journée Anatole Bétancourt, héros de Fièvre de cheval, ancien consultant (en quoi, il a oublié) tourné maniaque du tapis vert pré, parieur compulsif et trinqueur frénétique. À peine a-t-il pénétré dans un café-turf, salué bas la tenancière et s'est-il mis, bic en main, un oeil à l'écran, l'autre au carnet, en position de défricher la journée hippique, que s'en vient rôder puis le harceler pléthore de fâcheux en veine de confessions, de petites combines, de bons tuyaux ou de martingales infaillibles. Ainsi d'Abdelkader en Franck, de Rodolphe en Wassim ou Madjid-les-belles-montures, tout un petit monde de glandeurs futés et de flaireurs d'arnaques qui viennent s'épancher et zyeuter les notes d'Anatole. Car notre homme raisonne, compute, déduit, pesant les chances au trébuchet des possibles. Un art de mettre le canasson en équation qui n'est pas toujours payant et l'oblige à quelques entorses avec la légalité. Et quand la patronne de l'hôtel, pour une monte, s'invitera dans son paddock et l'initiera à fouler le gazon et humer l'air des champs de courses, Anatole n'échappera pas à la sortie de piste. Monologue drolatique d'un turfiste stratège, Fièvre de cheval nous restitue avec brio le monde des bistrots attelés, le galop mental et les errances d'une vie sur terrain lourd. Le pari est une fête... mais très rarement.

  • Raoul Taburin, l'illustre marchand de cycles de Saint-Céron, cache un terrible secret. En dépit de son talent pour la mécanique, il n'a jamais réussi à tenir sur une selle.
    Au détour d'une réparation, il noue une solide amitié avec Hervé Figougne, le célèbre photographe. Mais Raoul va-t-il accepter de poser pour lui sur son « taburin » ? N'est-ce pas la chance inespérée d'être à la hauteur de sa réputation ?

  • Le magazine 100 % déculpabilisant que les parents attendaient tous par Papa Chouch !Plongez au coeur de la parentalité, la vraie, en testant de (fausses) astuces pour endormir votre enfant en moins de 5 minutes. Suivez notre enquête choc sur les grands-parents : anges ou démons ? Consultez la rubrique Vomito Test pour choisir la voiture idéale.
    Bref, venez vous amuser avec un
    magazine déculpabilisant qui regorge de quiz, de tutos rigolos mais aussi de pubs de fournitures scolaires au format improbable qui rendent légèrement anxieux la veille de la rentrée ! Papa Chouch a même pensé aux plus jeunes lecteurs et concocté des jeux spéciaux juste pour eux (avec des choses introuvables dedans, ne le remerciez pas).
    En exclusivité pour les lecteurs : une interview de Maman Chouch !En cadeau, une attestation de sortie parentale quand vous avez vraiment besoin de souffler.

  • Icônne by Natoo t.2

    Natoo

    Evénement !Après
    Icônne, Natoo reprend son clavier pour s'amuser une nouvelle fois avec les codes de la presse féminine. Son objectif : rire avec intelligence des diktats imposés aux femmes par la société et s'en affranchir avec humour.
    Dans cette seconde édition, découvrez :
    - La Teckcovid, le retour tant attendu de la Tecktonic dans le respect des gestes barrières.
    - La HESS : Haute École supérieure du stalking, qui vous formera afin de tout apprendre sur vos ex.
    - Caddie B, la rappeuse qui joue dans la cour des grandes surfaces.
    Et bien d'autres articles et fausses pubs !
    ICÔNNE : LE LIVRE QUI SE PREND POUR UN MAGAZINE

  • Plus de 150 jeux pour ne plus vous ennuyer lorsqu'il pleut à verse ! Petit livre ; 2,99 euros
    Ah, les journées pluvieuses... que l'onsoit de ceux qui aiment gambader dans les flaques ou rester au chaud à l'intérieur, il existe une multitude de petits jeux pour passer le temps ! Seul, entre amis ou en famille, venez découvrir une centaine de façon de vous occuper sans avoir à (trop) vous mouiller !
    Splash !Jeu d'extérieur / Seul ou à plusieurs Voici un petit jeu régressif et défoulatoir... Chaussez de vielles godasses et sortez faire ce que l'on vous a toujours empêché de faire lorsque vous étiez enfants : sauter à pieds joints dans les flaques d'eau !
    C'est qui le plombier ?Intérieur / Seul ou à plusieurs Il y a une fuite d'eau sous le lavabo de votre salle-de-bain ! Et 2 millilitres d'eau s'écoulent toutes les 30 secondes... Combien de litres d'eau aurez-vous perdu en 365 jours ?

  • Être maman, c'est prendre conscience que tous les cons de la Terre ont décidé de vous donner leur avis et leurs conseil d'éducation malvenus.... Il est venu le moment de répondre avec esprit et de les faire taire d'une punchline bien sentie !Un petit manuel de survie haut en couleurs pour savoir se défendre en toute situation et rire un bon coup. Parce que l'humour est souvent la solution pour faire désamorcer les tensions et avoir le dernier mot !
    -; Mais enfin vous fumez alors que vous êtes enceinte ? -; Seulement quand je picole ! -; Tu ne vas quand même pas le laisser écouter Aya Nakamura... c'est bourré de gros mots ! -; T'as raison file-moi ton vieil album de NTM plutôt ! -; Je suis soulagée : j'avais peur qu'il prenne ton nez ! -; Non, par chance il a hérité de mon cou... de poing ! Retrouvez des super punchlines, des QCM, des astuces, des citations et des fun facts (pas toujours véridiques) !

  • En voiture Simone, tu vas te faire appeler Arthur, Être Raymond, pleurer comme une madeleine, le coup du père François...
    La liste est longue !

    Raoul, Marcel, Jeanne, Pascal et les autres ont investi depuis des lustres nos expressions favorites ! Devenues pour la plupart des grands classiques, ces expressions font notre bonheur quotidien et illustrent la richesse de notre belle langue française.

    À l'opposé de ces classiques indémodables, certaines expressions sont tombées en désuétude alors que les prénoms qui les composent sont plus que jamais à la mode. Savez-vous par exemple ce que signifie Faire son joseph ou bien encore Avaler le Gaspard ?

    Loin de se contenter de se glisser dans nos objets familiers (une maryse, un marcel) et dans nos patronymes (Gérard Philippe, la mère Michel, Édouard Philippe, Xavier Bertrand), les prénoms règnent sur nos expressions populaires mais aussi sur nos proverbes et dictons.

    Il est temps de connaître sur le bout des doigts toutes ces formulations, et plus encore d'en découvrir les origines parfois très surprenantes !

    Sylvie Brunet nous aide à remonter le temps en menant une enquête sérieuse pour mettre au jour les sources de ces trésors culturels.

  • La méchanceté est un art à la condition d'être drôle et inspirée. Cet ouvrage offre le florilège le plus complet et jubilatoire qui soit des traits d'esprit, saillies, épigrammes et autres " vacheries " qui ont jalonné l'histoire littéraire, mondaine et politique depuis l'Antiquité. Entièrement révisée, cette nouvelle édition comprend plus d'une centaine d'ajouts et est accompagnée de nombreuses illustrations - dessins, caricatures... - qui forment un ensemble encore plus désopilant. Certaines époques et certains milieux se sont particulièrement illustrés dans l'exercice vivifiant de la méchanceté : les cercles littéraires des XVIe et XVIIe siècles, les salons du siècle des Lumières, la société mondaine de la IIIe République, l'Angleterre post-victorienne, la grande période hollywoodienne de l'entredeux- guerres, le monde politique dans sa globalité... Autant d'espaces où la liberté d'esprit s'est exprimée sans craindre de tourner en ridicule les figures du conformisme intellectuel et de l'académisme pontifiant. Parmi les experts en la matière, de grands hommes d'État tels que Clemenceau, l'un des plus féroces, disant à propos du président de la République, Félix Faure, qui venait de mourir : " En entrant dans le néant, il a dû se sentir chez lui. " De célèbres dramaturges ou comédiens firent eux aussi profession de rosseries en tous genres. Ainsi de Sacha Guitry, commentant en ces termes l'élection à l'Académie française de l'un de ses confrères : " Ses livres sont désormais d'un ennui immortel ", ou de Tristan Bernard, disant d'une actrice en vogue : " Pour se faire un nom, elle a dû souvent dire oui. " Le répertoire rassemblé et présenté par François Xavier Testu fourmille de bons mots, de formules hilarantes et souvent assassines, qui constituent autant de trouvailles irrésistibles. On les lira avec la même délectation qui a animé les meilleurs esprits de leur temps.

  • " Ce matin, Michel Rocard a présenté son sexe au Congrès. "Jean-Luc Mano" La France, de toute éternité, a toujours été du côté des opprimés et toujours été du côté des dictateurs. "Nicolas SarkozyQui n'a jamais appelé une professeure " maman " au lieu de " madame ", ou remplacé par accident un mot du quotidien par un terme connoté ? Faire un lapsus est généralement gênant, mais lorsque l'on est une personnalité publique, cela prend d'autres proportions !
    Ce petit livre vous permettra de rire des lapsus les plus drôles ou révélateurs des grand·e·s de ce monde.

  • Comme vous étiez naïfs en croyant que la retraite serait un long fleuve tranquille... Apprenez à vous défendre et à rabattre le caquet des impertinents (et surtout jaloux) travailleurs !format PL cartonné, 3,95 €
    Un petit manuel de survie haut en couleurs pour savoir se défendre en toute situation et rire un bon coup. Parce que l'humour est souvent la solution pour faire taire les rageux qui aimeraient, comme vous, se la couler douce !
    -; C'est bon ! Vous êtes à la retraite, vous avez le temps...-; Oh pas tant que ça selon mon cardiologue.-; Je sais pas comment vous faites, moi je déteste me sentir inutile.-; Ah, vous n'auriez jamais pu être sénateur du coup -; T'as fait la Seconde Guerre mondiale ?-; Bien sûr, j'ai aussi bien connu Charlemagne, un chic type.Retrouvez des super punchlines, des QCM, des astuces, des citations et des fun facts (pas toujours véridiques) !

  • Être célibataire, c'est loin d'être de tout repos : entre les remarques de sa famille, les vannes des copains et la pression sociale, y a des fois, on aimerait juste pouvoir lancer la réplique qui fera taire tous ces relous !Un petit manuel de survie haut en couleurs pour savoir se défendre en toute situation et rire un bon coup. Parce que l'humour est souvent la solution pour profiter pleinement de votre liberté de célibataire !
    -; Ça t'arrivera quand tu t'y attendras le moins
    -; Comme un accident de voiture, tu veux dire ?
    -; Un jour tu rencontreras l'amour avec un grand A.
    -; Bah pour l'instant j'ai rencontré l'orgasme avec un grand plan Q !
    -; L'horloge tourne, va falloir faire des enfants !
    -; Oulah oui ! L'horloge tourne, je suis retard pour l'apéro, et toi pour chercher tes gosses ! Allez bye !
    Retrouvez des super punchlines, des QCM, des astuces, des citations et des fun facts (pas toujours véridiques) !

  • Découvrez les paroles pleines de sagesse, d'humour et de cynisme d'une centaine de personnalité sur les enfants !" À chaque fois que j'ai envie d'avoir un enfant, j'adopte un animal de compagnie ! " -
    Alyssa Milano" La maternité, c'est comme l'Albanie. On ne peut pas se fier à ce qu'en disent les livres, il faut y aller. " -
    Marni Jackson" Je n'ai jamais voulu avoir d'enfants, de peur de faire un petit soldat, un militaire, un tueur. On n'est jamais sûr... " -
    ArlettyDes mots souvent plein d'humour et loin du politiquement correct qui font du bien à entendre !

  • Des traductions du niveau de Google Traduction, comprenant erreurs et traductions automatiques et littérales ponctuées de jeux de mots savoureux.
    Vous rêvez d'améliorer votre maîtrise des langues étrangères et de devenir le Nelson Monfort des temps modernes ? Ce petit livre ne vous y aidera sûrement pas, mais il vous apprendra à foirer vos traductions avec humour !
    Glad to meet you. --> Heureux de vous viander. I don't care about English food. --> Je m'en fiche and chips. They choose Trump for president. --> Ils ont choisi de se tromper de président. I made a trip to Caen. --> J'ai préparé des tripes de Caen. It's party time. --> C'est l'heure de partir. Un homme à tout faire --> Iron ManGrâce à ce petit livre, n'ayez plus peur des langues étrangères ! Découvrez plus de 150 traductions foireuses, drôles et décalées !

  • On n'est pas sérieux quand on a douze, puis treize ans. On tombe amoureux. Raide dingue. Isabelle Samain. Son nom est un refrain, sa beauté, une chanson d'amour. On la guette. On se pâme. On fantasme. On la désire. On rêve de la toucher...
    Qui ça, on ? Le confident de C'est aujourd'hui que je vous aime, se nomme " les hommes ", alias tous les garçons, alias François Morel.

    On n'est pas sérieux quand on a douze, puis treize ans. On tombe amoureux. Furieusement amoureux. Raide dingue. Isabelle Samain. Isabelle Samain. Isabelle Samain. Son nom est un refrain, sa beauté, une chanson d'amour. On la guette à l'angle de la rue Alexandre-Vialatte et de l'avenue de la République. On se pâme. On fantasme. On la désire. On rêve de la toucher, de l'embrasser... de passer à l'acte (sexuel).

    Qui ça, on ? Ici, pas de nous (trop banal), encore moins de je (trop pédant). Le confident de C'est aujourd'hui que je vous aime, par pudeur et par plaisir, se nomme " les hommes ", alias tous les garçons, alias François Morel.

    Malicieux et tendre (comme à son habitude), l'artiste raconte les amours débutantes, celles balbutiantes et gau-ches, désespérées et hilarantes. Il raconte les premiers émois (de véritables tortures), les illusions perdues (et retrouvées), les désordres (amoureux) et le corps qui bouillonne (tout feu tout flamme).

    Quand l'innocence se fait la malle, c'est dur de tourner le dos à l'enfance, de franchir l'adolescence, et de passer de l'autre côté du miroir, là où les adultes aiment (et baisent, eux).

    À personne, personne, les hommes ne laisseront dire que c'est le plus bel âge de la vie. Oui, mais voilà, la vie va les surprendre...

  • Caroline Estremo, l'infirmière-humoriste qui cartonne sur les réseaux sociaux et sur scène, revient avec un second ouvrage sur sa double vocation !
    Elle nous avait touchés dans son premier ouvrage, qui racontait les premiers pas d'une infirmière aux urgences, et elle revient avec un récit encore plus personnel : comment passer du métier d'infirmière à celui d'humoriste ? Peut-on faire les deux ? Ce titre de "Salle de pause" lie bien les deux métiers, cette salle de pause dans laquelle les infirmières décompressent, débrieffent, là où se passe une partie du coeur du métier. Caroline, qui avait aussi fait une pause dans sa vie d'infirmière pour débuter la scène, a renfilé son uniforme pour soutenir, aider, être sur le front pendant la première vague de covid. C'est tout cela qu'elle nous raconte, avec sincérité et surtout, plein d'humour !
    - Plus de 14 000 ventes de son livre #infirmière Ma Vie aux Urgences chez First
    - 41 K abonnés insta
    - Une thématique d'actualité (infirmière, soin, santé...)
    - De nombreux spectacles à venir : https://www.carolineestremoofficiel.com/

  • Il peut nous arriver de déplorer le côté monotone et ennuyeux de la réalité, mais si on l'observe bien, elle peut aussi nous apporter son lot de cocasseries. L'humour le plus réjouissant est souvent celui qui ne " s'invente " pas, cet humour " involontaire " dont Jean-Loup Chiflet nous offre ici un savoureux florilège, fruit de son inlassable curiosité. Ses trouvailles sont autant de formules étonnantes, insolites, improbables, puisées aux meilleures sources : dans des manuels scolaires - " Par admiration, on appelait Charlemagne l'empereur à la barbe fleurie bien qu'il n'eût pas de barbe " - ou religieux - " Le petit Jésus passait ses vacances à la montagne chez son cousin Jean-Baptiste " -, dans des guides dits de civilités commis au début du XXe siècle par des baronnes et autres comtesses - " On peut dire merci aux domestiques, mais seulement de temps en temps " -, et surtout dans les fameux almanachs Hachette - " Les porteurs de grandes oreilles sont des naïfs. " Cette intarissable veine comique ne vient pas seulement du fond des âges ; on trouvera aussi dans ce catalogue déraisonné des perles récentes tout aussi saugrenues, provenant de fonctionnaires ou de victimes de l'Administration, de clients de librairies, de journalistes - " Auguste Lumière s'éteint " - ou de cancres patentés. Preuve que la réalité est parfois plus imaginative et attrayante que la fiction, cette anthologie drôlissime couvre les domaines les plus variés de la vie quotidienne, de nos moeurs, de nos manies, de la petite et de la grande histoire. Et il y est bien sûr question de justice, de politique, de l'amour et du Bon Dieu !

empty