1939-1945

  • Gemma Harper est une jeune New-Yorkaise ambitieuse dont les certitudes vacillent à la mort de sa mère. C'est au coeur d'une Normandie inconnue que ses pas vont la guider à la découverte de ses origines cachées, liées à celles de Philippine, femme au destin romanesque durant la Seconde Guerre mondiale. 2000, Gemma est une jeune New-Yorkaise vive, séduisante, pragmatique, travaillant avec passion dans l'entreprise familiale de produits alimentaires. A la mort de sa mère, elle découvre que sa " vraie " grand-mère était française ; elle décide alors de partir, seule, sur ses traces. Ce voyage à la recherche de ses origines la conduit en Normandie. En sillonnant la région, Pont-l'Evêque, Le Havre, Barfleur, Colleville, l'Américaine recueille les témoignages de ceux qui ont connu Philippine. Tout commence en 1944, quand, en faisant du marché noir à Deauville, la jeune Normande rencontre Ethan, un GI, cajun de Louisiane.
    Deux destins de femmes, deux continents, deux époques... L'une est en quête, la seconde se raconte. Gemma trouvera un nouveau sens à sa vie et comprendra comment Philippine a payé le prix de sa liberté. Avec en filigrane cette question douloureuse : pourquoi a-t-elle abandonné sa fille aux Etats-Unis ?

  • Jean, l'enfant trouvé, a été élevé par un couple de bergers analphabètes, frustes et superstitieux. Le service militaire va heureusement le sauver de cet enfer. Avec l'aide d'un instituteur, il apprend enfin à lire et écrire, découvre la chaleur d'un vrai foyer. Puis ce sera la « drôle de guerre » aux frontières de l'Est, et la débâcle. Le début d'une longue errance qui ramène Jean vers le Sud, jusqu'à sa rencontre avec Joseph, son ami, son double, et Dorine, un coeur simple, tombée éperdument amoureuse du jeune homme. Mais alors que la guerre se rapproche, Jean pourra-t-il échapper à son destin ?
    Ancrée dans la beauté sauvage des hauts plateaux balayés par les vents du Midi, l'histoire de ce garçon sans famille, sans repère, en quête d'un peu de chaleur humaine et d'amour, nous bouleverse. Jean Dolin restera probablement comme l'un des personnages les plus purs et les plus attachants de l'oeuvre de Christian Signol dont la sensibilité et la justesse éclatent à chaque page de ce grand roman.

  • Entre la Normandie et la Louisiane, entre deux époques, portraits croisés de deux femmes audacieuses en terre inconnue. L'une, américaine, cherche à remonter le fil de sa généalogie française et enquête sur sa grand-mère maternelle, une war bride, qui a tout quitté par amour...Au nom de la vérité, Gemma, New-Yorkaise, a fait voler en éclats son quotidien trépidant
    de femme d'affaires. Sous le charme de la Normandie, elle part depuis Honfleur sur les
    traces de son aïeule, Philippine, cinquante ans après, grâce à ceux qui l'ont connue.
    Par amour, celle-ci a tout quitté, sa famille, sa Normandie. Pour Ethan, un beau GI rencontré
    à l'été 1944, Philippine a rejoint sa belle-famille en Louisiane. Passé le choc de la découverte
    du Nouveau Monde, le bonheur s'offrira-t-il à la jeune exilée, mariée, enceinte, loin des traditions
    de son pays natal ?
    Gemma veut savoir : quelle était la vie de Philippine, là-bas, à La Nouvelle-Orléans ?
    Pourquoi est-elle rentrée en France ? Seule ?...
    Entre deux continents, deux époques, portraits croisés de deux femmes entières qui
    vibrent à l'unisson. Pour l'amour d'une petite fille, Lauren...

  • Après son diptyque consacré à la Guerre d'Algérie, Maurice de Kervénoaël raconte le destin de quatre amies, de la déclaration de guerre (septembre 1939) jusqu'à l'exode (juin 1940).
    Aout 1939. La guerre est déclarée et n'épargne pas Lilibeth, épouse et mère, et ses amies Cécile, Maité et Esther, liées par leur passion pour la peinture.
    Après un bombardement allemand, Lilibeth se résout à fuir la Bourgogne avec ses jeunes enfants et sa mère pour se réfugier dans la propriété familiale de Bretagne : les Engoulevents. La traversée de la France en voiture est longue et dangereuse ; par chance, elle parvient à faire escale en Sologne chez son amie Maité. Mais bientôt, malgré le péril, elle doit poursuivre sa route. Une équipée qui ne sera pas sans surprises...
    De la drôle de guerre jusqu'à novembre 1942, ce roman à plusieurs voix mêle le destin de quatre femmes, d'origines sociales et d'opi- nions politiques ou religieuses différentes. Sous l'Occupation nazie, elles devront ensemble faire face à la tourmente.

  • 15 mai 1940. Les chars allemands ont percé à Sedan. Paul Reynaud, président du Conseil, n'a d'autre choix que de se tourner vers son allié britannique, Winston Churchill, pour le supplier d'envoyer du renfort. Au même moment, à Dunkerque, Claudine Vermotte attend désespérément des nouvelles de son mari, au front depuis huit mois. Les réfugiés belges affluent dans la ville - doit-elle faire ses valises elle aussi, pour ne pas subir l'occupation allemande ? De tout son coeur, elle espère que les Français vont repousser les panzers allemands à Sedan... Sedan, où se trouve son mari. Le sergent René Vermotte est à bord d'un B1 bis, un char de combat de 32 tonnes d'acier. Dumas, le lieutenant ardéchois, Boissier, le radiotélégraphiste du Sud-Ouest, Mérindol, le jeune pourvoyeur provençal, et Ziegelmeyer le mécanicien originaire d'Alsace, sont ses compagnons de lutte. Enfermés dans le ventre métallique de leur engin, ces cinq hommes incarnent une nation meurtrie par la Première Guerre mondiale, mais prête à se battre encore une fois pour sa survie.

    Road trip historique, de Sedan à Montpellier en passant par Compiègne et Orléans, La Bataille de France nous fait traverser le pays à bord d'un blindé plus puissant que tout ce que possède alors l'armée allemande.
    En croisant trois visions de la guerre - celle des gouvernants, des soldats et des civils -, Éric Teyssier signe une fantastique fresque humaine dans laquelle il fait revivre six semaines de combat aussi tragiques que cruciales pour l'histoire de France.
    Inspiré de faits réels, L'an 40 rend hommage aux 65 000 soldats français tombés au terme de combats acharnés. La Bataille de France est le premier tome d'une série consacrée à la Seconde Guerre mondiale des Français.

  • Un jour de juin 1943, à Caluire-et-Cuire, les nazis font une prise déterminante au cabinet du docteur Dugoujon. Bien avant l'événement, les Allemands disposaient de beaucoup d'informations sur la Résistance. Certains avaient parlé sous la torture, d'autres trahi par conviction. Des documents importants avaient été saisis. Berlin possédait des organigrammes, des noms, les emplacements de nombreuses boîtes aux lettres clandestines.Tout était prêt pour une catastrophe. Jean Moulin le sentait. Elle eut lieu le 21 juin. À qui la faute ? À la fatigue des hommes usés par trois ans de lutte clandestine ? À la moindre prise de précautions ? À la faiblesse psychologique de certains ? Ou par-dessus tout, à une impatience extrême chez l'ennemi sentant l'issue prochaine ?La catastrophe se produisit donc, avec l'arrestation de Jean Moulin. Un homme était là que tout allait accuser. Son nom : René Hardy alias Didot. Sa vie mouvementée est une histoire qui se faufile entre les ombres de géants : Jean Moulin, Charles de Gaulle, Charles Delestraint et tant d'autres devenus des mythes.

  • Juin 1940. Depuis des semaines, les réfugiés ne cessent de traverser Chaumont-en-Vexin, dans l'Oise. Pour Hélène Soyer, dont le mari est soldat, la fuite est une évidence ; il en va autrement pour ses enfants, Agnès et Bobby. Le départ aura pourtant bien lieu. Un parcours initiatique mêlé de peur, de haine, mais aussi d'amour, de tendresse et de rire. Inspiré par une chronologie réelle, ce récit brosse le paysage d'une France en déroute face à l'envahisseur allemand. C'est l'occasion d'une émouvante galerie de portraits, sur fond de paysages bucoliques dévastés par les bombardements.

  • Au sommet d'un gratte-ciel new-yorkais, Mendel, juif hongrois né en 1931 à Budapest, gère sans passion ses affaires. Une seule chose l'intéresse encore : sa collection, l'accumulation compulsive d'objets et de documents qui le ramènent à son enfer, le camp d'Auschwitz-Birkenau où, enfant, il a été déporté avec sa famille. Seul survivant, il y a perdu son identité et surtout son jumeau, Gustav, de la main infâme du médecin-anthropologue, Josef Mengele. Ce traumatisme oblitère son humanité, rend sa survivance insupportable. Mais en lui demeure l'espoir d'une rédemption : s'il parvenait à comprendre la genèse du mal... Apprenant que les carnets de Mengele - écrits autobiographiques de « l'Ange de la mort » de Birkenau - sont en vente, il se lance dans une ultime bataille. Il les achète, constitue une équipe d'experts chargée d'en extraire les ressorts psychologiques de « l'Ange » : qu'enfin le mal s'éclaire ! Au cours de cette aventure va naître une affection, improbable, avec un jeune membre de son équipe. Cette rencontre inespérée, alors que le sable de sa vie coule entre ses doigts, va lui permettre de renouer avec la tendresse et de le ramener, enfin, à son humanité.

  • Se déroulant dans les dernières années de la présence française en Algérie et sur fond de cohabitation forcée entre les différentes communautés qui vivaient sur cette terre, le livre dévoile la vie ordinaire d'un gamin turbulent et espiègle qui découvre l'école de la République, balloté entre un père violent, une mère cachée et des belles-mères successives qui ne duraient pas. À travers son regard d'enfant, l'auteur décrit avec tendresse tout ce qui se passait dans son quartier en ces temps-là, la vie sociale, l'affection, la guerre, l'amitié, les larcins. Ce récit, parfois âpre et émouvant, égratigne au passage des traditions suffocantes et rappelle l'omniprésence du fait colonial dans un monde en vase clos où la pauvreté et l'absence de droits et de liberté laissent forcément des traces.

  • Je n'ai pas voulu ici raconter une histoire, moins encore mon histoire. J'ai cherché à rendre un sentiment qui m'a suivie pendant nombre d'années et qui se tapit encore, très caché - car on n'en guérit pas - derrière tous les autres : le sentiment d'exil. Il me semblait que ce malaise méritait d'être dit.

  • J'ai soif, je suis couvert de plaies. La jambe droite de mon pantalon a disparu. À sa place, du sang coagulé et des fils de laine incrustés dans les chairs. Mes bras sont maculés de terre, des blessures ouvertes et encore suintantes s'étalent sur mes deux avant-bras. J'ai chaud. Il y a des inconnus qui parlent, des gens qui circulent autour de moi, en haillons. J'entends des pleurs et des plaintes sourdes. Oh, ma tête, seigneur ! Je ne peux pas bouger. J'incline la tête vers la droite et je vois des blessés. Puis, d'un coup, le choc ! La mémoire me revient : l'avion, le pilote, la mitraille, et Père !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le 12 juin 1940, Villeneuve, petite ville imaginaire du Jura, est bouleversée par l'arrivée de l'armée allemande. L'Occupation vient de commencer, et pour Raymond l'industriel, Daniel le médecin, Marie la métayère, Marcel le militant communiste ou encore le bébé Tequiero, orphelin de réfugiés républicains espagnols, c'est la plongée dans un monde où la peur, la faim et le danger deviennent quotidiens.

  • Actualites francaises

    Eric Neuhoff

    Frédéric Valentré va mourir. A l'aube on le fusillera. « Intelligence avec l'ennemi. »
    Nous sommes en 1945. Toute la nuit, il va revoir sa vie, sans se renier, avec sérénité. Son père a été tué durant la guerre de 14. Un héros. Lui est un traître. Pourtant, ce provincial doué avait tout pour lui. Louis-le-Grand, Normale Sup : le parcours classique de l'élite française. Il va rater le Goncourt, diriger l'hebdomadaire le plus pro-allemand de Paris, se tromper sur toute la ligne. Il sera un des seuls écrivains à être exécutés à la Libération.
    Dans sa cellule de Fresnes, il se souvient de ses vacances, de deux femmes, de son ami Constant, de ses articles innombrables, de Paris aussi qu'il n'a cessé d'aimer. L'amitié, la France, la jeunesse, telles sont les choses qui ont compté pour lui. On peut dire qu'il a été nazi. Derrière lui, il laisse ses livres et une légende, puisque les morts violentes ont toujours réussi aux écrivains. Voici le portrait d'un coupable. E. N.

  • Seuls rescapés de la famille Pawulski, Élisabeth, Jan et Jerzy vont quitter la Pologne dévastée par la Seconde Guerre mondiale. Fuir l'Europe en proie à la folie des hommes...
    Dans ce monde à feu et à sang, existe-t-il une terre pour les accueillir ? Un pays où retrouver le bonheur qu'on leur a volé ?
    Le Canada sera leur terre promise.
    Mais ils devront s'adapter, tout réapprendre...
    Aussi poignant que Blanche et Émilie, les deux premiers romans d'Arlette Cousture vendus à des centaines de milliers d'exemplaires, Ces enfants d'ailleurs est une fresque bouleversante dont les trois héros cherchent à échapper aux souffrances de lHistoire pour fuir leur destin tragique. Une merveilleuse leçon de courage et de vie.

  • Raymond Escholier se présente ici sous les traits du volontaire Bussières, qui participe à la bataille de Verdun, soutenu par sa foi et l'amour des siens, séduit par le mysticisme et tiraillé entre le devoir du patriotisme et l'horreur du combat. Au coeur du récit, une escouade de Gascons dont il fait partie, à côté, notamment, de l'inoubliable abbé Servat, prêtre haut en couleur. Cette réédition est accompagnée des gravures de Louis Neillot faites pour l'édition de 1938 et de nombreux documents et témoignages inédits.

  • Ce roman sensible et vivant rend hommage à ceux qui ont subi l'Occupation durant la Première Guerre mondiale : les habitants du Nord et de l'Est, en particulier ceux de Charleville, capitale du IIe Reich. Ils seront perçus par le reste du pays comme les « Boches du Nord » et subiront la dureté extrême des conditions d'occupation : destructions, pillages, travail forcé... Le lecteur suit l'itinéraire de Berthe, une jeune femme qui va devoir affronter cette tourmente en compagnie de ces trois jeunes enfants.

empty