Théâtre autre

  • Bibliothèque de sentiments mêlés, grenier à rêves, verger nostalgique... En ce dictionnaire se cachent en désordre les mémoires d'un comédien amateur et d'un spectateur professionnel. Le théâtre est lieu multiple, d'évasion, de rêve mais aussi de réflexion et d'interrogation.
    Un vaste univers dont ne nous voyons souvent hélas que la partie émergée, les comédiens jouant sur scène devant nous. Lorsque le rideau tombe, nous quittons le théâtre pour retrouver le quotidien, la réalité. Pourtant le théâtre est riche de mille métiers, traditions, superstitions, savoir-faire, qui tous contribuent à écrire son histoire et sa légende.
    Christophe Barbier, comédien amateur mais chevronné, patron d'une troupe, a décidé de nous emmener en coulisses avec ce vagabondage amoureux consacré à l'art et au monde de Molière et de tant d'autres. Il nous invite à rejoindre sa troupe et à partir en tournée, en vers, en prose, ou en alexandrins. Car de l'Antiquité à nos jours, les hommes ont mis en scène les événements marquants de leur existence ou de l'humanité, pour les jouer devant des spectateurs. Des grands tragédiens antiques aux auteurs contemporains, de Sarah Bernhard à Francis Huster, de la Comédie française à La Michodière, du théâtre d'avant garde aux grands classiques du répertoire, la flamme de la passion de Christophe Barbier brûle les planches et chacune des pages de ce magistral Dictionnaire amoureux.
    Mais, chut, les trois coups ont retenti et le rideau va se lever...

  • Mort en décembre 2013, Mikhaïl Kalachnikov a marqué l'Histoire en inventant une arme révolutionnaire mythique qui a changé la face du XXe siècle : l'AK-47. C'est d'une plume ironique et exigeante que l'existence de l'inventeur et la destinée de sa création sont retracées, entrelacées, interprétées.

  • Trois fleurs toxiques, trois femmes de la même lignée et trois empoisonnements jalonnent une vengeance familiale transmise sur trois générations. Ou quand la littérature policière rencontre la tragédie lyrique dans un opéra de chambre...

  • La relation entre les arts vivants et les arts audiovisuels n'a eu de cesse de s'intensifier depuis l'invention du cinématographe. Mais quels sont aujourd'hui les enjeux de la captation audiovisuelle des arts scéniques ? À partir de quel moment le filmage d'une oeuvre scénique préexistante peut-il être considéré comme une oeuvre à part entière ? Quels sont les processus de transmédialité mis en oeuvre ? Quel type de rapport se forme entre le metteur en scène et le réalisateur ?

  • Cet ouvrage propose aux amateurs ou professionnels, qui animent des ateliers de théâtre, une approche à la fois ludique et pratique de la formation à l'art de la scène et au jeu d'acteur. Présenté sous la forme d'ateliers, il aide les formateurs à bâtir une séance de travail de A à Z, du rituel du training à la mise en espace d'un texte. Passant en revue les fondamentaux de l'acteur (corps, voix, imaginaire, relation à l'espace scénique et au public...), et les différentes techniques de théâtre, il aborde également la dramaturgie et le travail d'interprétation d'une scène ou d'un rôle.

  • Sur dix ans, une cinquantaine d'élèves se croiseront sur les planches de Théâtribrid à Argenteuil. Cette petite troupe de théâtre du lycée Georges Braque, et du lycée professionnel Victor Puiseux, dégage une dynamique et une joie de vivre hors du commun. Jean-Max, le professeur, partagera bonheurs et peines tout au long de ces années. Trente ans après, les protagonistes témoignent avec leurs mots et émotions. Bienvenue à Théâtribrid !

  • Érotique, le théâtre de Claude Regy ? Telle est l'hypothèse qui a guidé notre pensée dans cet essai où nous repensons les identités et le territoire de l'érotisme. Penser le théâtre de Claude Régy non plus uniquement en termes de métaphysique et de politique mais également en termes d'érotisme, voilà qui pourrait nous faire vivre chacune de ses créations comme une expérience charnelle et sensuelle inédite.

  • Ce numéro aborde les questions juridiques liées au statut social et fiscal des artistes (droit au chômage, droit d'auteur, droit à l'image...) plus que jamais au centre de leurs préoccupations en cette période de crise où des coupes sévères sont opérées dans les budgets de nos institutions culturelles et où les conditions de travail des artistes, tout comme la réglementation sur leur droit au chômage, se voient durcies.

  • Le théâtre de Berio traverse toute la deuxième moitié du XXe siècle, il respire les expériences des avant-gardes du théâtre parlé, il interroge le lieu même du théâtre, il explore avec la musique de nouveaux espaces expressifs de la scène, il fait évoluer son écriture, il expérimente, il joue avec les formes et les gestes de l'opéra, avec la musique du passé et du présent, il « compose » la scène avec une dramaturgie en même temps complexe, expressive et lisible. Il est une aventure à laquelle il faut se confronter afin de comprendre le « présent » de la dramaturgie musicale. (articles en français, anglais et italien)

  • Voici conceptualisées les innovations de l'épistémologie et de la théâtrologie de l'art vivant (théâtre, danse, mime, carnaval, concert, opéra, cirque, comédie musicale, arts de la rue, etc.). Cette étude expose les principes fondamentaux et analyse l'inversion capitale qui s'est opérée au niveau du phénomène spectaculaire entre le texte et la scène, l'avant et l'après, le virtuel et le réel, la littérature et le théâtre. Qu'est-ce que l'art vivant? En quoi et comment les savoirs les plus avancés éclairent-ils la situation du théâtre et de la scène aujourd'hui? Quelles sont les caractéristiques des spectacles et des créations performatives? Quels sont leurs modes de fonctionnement?

  • En 2015, Jan Fabre bouleversait le paysage théâtral en offrant à ses spectateurs une pièce-performance de vingt-quatre heures intitulée Mount Olympus. Le metteur en scène tente de nous donner à voir un panorama des trente-trois tragédies grecques écrites par Euripide, Eschyle et Sophocle. De Phèdre à Alceste, en passant par Agamemnon et Ulysse, tous les personnages tragiques y sont convoqués. L'ambition de cet ouvrage est d'analyser les mythes qui composent cette pièce et les différentes pratiques artistiques représentées sur scène.

  • La république de Komi, dans le nord-est de la Russie européenne, est bordée par l'Oural et par la toundra arctique. Au coeur de cette région finno-ougrienne, où l'identité repose sur la langue et le territoire, la société et son histoire entrent en résonance avec un siècle de représentations théâtrales dans l'idiome national. Au fil du siècle passé, le théâtre komi a pu s'avérer un vecteur de la mythologie et des traditions populaires, de propagande ou de communication mondialisée. De l'auteur Lebedev à Popov, cet ouvrage « lève le rideau » sur une culture qui s'offre au dialogue avec le monde.

  • « Le théâtre est le miroir de la culture d'un peuple », disait Brecht. En Ukraine, le théâtre a été le reflet de l'histoire sociale, politique et culturelle de la nation, facteur essentiel de la formation de la conscience nationale. Constamment en lutte contre les autorités russes, il a traversé des conditions historiques difficiles. L'ouvrage retrace les trois siècles du théâtre ukrainien : depuis sa naissance en 1619 jusqu'à la fin du xixe siècle. Au fil des pages, on découvre l'art théâtral ancien, le théâtre scolaire à l'Académie de Kiev, le théâtre de serfs, les grandes figures de la dramaturgie ukrainienne du xixe siècle, créateurs du répertoire national, l'art scénique et enfin, le théâtre ukrainien dans le contexte esthétique européen.

  • Ce livre propose une réflexion collective sur le rapport au théâtre de plusieurs membres de l'Université populaire de Bobigny à la Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis (MC93). Il est le résultat du travail d'un atelier de récits de vie de spectateurs de théâtre créé au sein de cette Université populaire au début de l'année 2020, qui s'est très vite trouvé pris dans la tourmente de la pandémie de Covid-19. L'originalité de la conception de ce travail donne à penser que les Universités populaires et l'éducation populaire sont aptes à proposer des réflexions riches et impliquées, produites par un dispositif coopératif, simple et interactif, entièrement bénévole et gratuit.

  • Ce 2ème volume poursuit l'exposition entreprise autour des paradoxes théâtraux. On quitte la "scène" intérieure pour la scène proprement dite. De Barrault, on se focalise sur le mime. De Vilar, sur le régisseur et le texte. De Pitoëff, sur la contradiction, ou non, à l'égard du texte. De Pirandello, sur le jeu de la vérité et du mensonge. De Ionesco, sur l'idéologie et le cliché. De Brecht, sur le "quatrième mur", la distanciation et le déterminisme. De Grotowski, sur la pauvreté, la sainteté, le mysticisme et la théorie. De Brook, sur le vide, l'espace et la classification des théâtres.

  • Depuis le milieu des années 1990, la ville de Calais attire les prétendants à l'exil anglais qui fuient les guerres ou la misère de leurs pays. Ces hommes, femmes, enfants venus du monde entier se retrouvent coincés là, par l'impasse marine, ce mur de mer que représente la Manche, une cinquantaine de kilomètres à peine, infranchissables, alors que l'Angleterre est si visible depuis la plage. Les cinq monologues de Calais Cul-de-sac retracent, grâce à la brutalité de la poésie de Veronika Boutinova, la détermination, l'épuisement, la déshumanisation de ces corps livrés à l'errance.

  • Malentendus, incompréhension, manque de clarté... Les problèmes de communication sont nombreux et peuvent se montrer handicapants dans nos relations avec les autres. Mais au-delà de la maladresse personnelle, peut-on supposer que le langage verbal est par nature soumis à des ratés ? En se questionnant sur la notion de faillite du langage, il apparaît que les mots sont incapables de transmettre une certaine catégorie d'information, notamment sur le plan des sensations. A partir des analyses de textes dramatiques contemporains, cet ouvrage propose d'explorer les possibilités qu'apportent des modes de transmission autres, verbaux et non verbaux.

  • Ce livre décrypte les théâtres d'Albert Camus, d'Aimé Césaire et de Bernard Zadi Zaourou en révélant les effets tragiques en relation avec les implications sociales. Le premier axe de recherche montre comment l'espace dramatique dans Une tempête d'Aimé Césaire traduit les tensions sociales qu'il y représente. Le second axe de réflexion porte sur le personnage dramatique chez Albert Camus et Bernard Zadi Zaourou.

  • Au travers de ces articles, on voit se dessiner le visage d'un théâtre qui est tout à la fois familier et inattendu, puissant parce qu'il dépasse les considérations stéréotypées de l'art pour l'art. C'est un théâtre nécessaire, enrichissant, vivant, politique parfois, poétique toujours... Plus ne serait besoin de faire une distinction langagière entre l'humain et le théâtre tant il semble ne s'agir que d'une seule et même chose.

  • Le public français ignore encore que Goldoni, dramaturge vénitien et réformateur du théâtre italien, a vécu trente-et-un ans en France, où il est mort en 1793. Sa correspondance publiée ici nous informe sur cette dernière période de sa vie, sous forme d'un témoignage spontané qui viennent completer de nombreuses notes historiques. Cet ouvrage permet de suivre l'actualité théâtrale de cette fin de siècle, en voyant se dessiner les différences tant culturelles que sociologiques entre Paris et la Cité des Doges.

  • Cet ouvrage se propose d'étudier l'avènement du "théâtre" en Iran durant une période trouble où les Grandes Guerres, les coups d'Etat et les révolutions se succèdent, et où les agitations sociales, les ingérences étrangères, les répressions dictatoriales et la censure semblent anéantir tout espoir de fonder une quelconque organisation culturelle. Et pourtant, trois initiés : Mir Seyfeddin Kermanshahi, Abdolhossein Noushin et Shahin Sarkissian, formés en Occident, inspirés par le mouvement européen du Théâtre d'Art, parviendront au lancement d'un théâtre capable de méditer sur les interrogations fondamentales du peuple iranien, notamment la question de l'identité.

  • Dans cet ouvrage, à la fois essai, pamphlet et réflexion sur le théâtre de ces trente-cinq dernières années, l'auteur décrit les dérives d'une politique ministérielle technocratique, idéologiquement sectaire et qui a transformé le théâtre en un refuge pour une pseudo-élite. De faux iconoclastes et vrais carriéristes qui ont oublié que le vrai théâtre, fondé sur le drame, s'adresse à des publics, naïfs ou éclairés, plutôt qu'à des adeptes culturels.

  • Dans les coulisses d'un théâtre, deux comédiens se préparent avant le début de leur spectacle. L'un d'eux hésite beaucoup à jouer le rôle qu'on lui a attribué car il exige de lui de vivre des états antinomiques se superposant et aléatoires : être, en même temps, dans un état et son contraire, croyant et athée, ange et démon, mort et vivant, à l'instar des principes d'incertitude et de superposition des états de la mécanique quantique. S'inspirant des principes de la mécanique quantique, Fahd Kaghat élabore une oeuvre théâtrale originale.

  • La scène théâtrale à Buenos Aires est aujourd'hui l'une des plus effervescentes et créatives de tout l'Occident. Issue d'une histoire ponctuée de transferts et d'appropriations culturels, elle a connu un essor inédit depuis la fin de la dernière dictature militaire en 1983. Pendant ces années marquées par des crises économiques et de fréquents revirements de politique culturelle, le théâtre argentin a consolidé sa place aussi bien dans le champ culturel que dans la géographie de la ville. Au croisement de la sociologie des arts et des études théâtrales, ce livre dresse un tableau minutieux d'un changement majeur dans les manières de faire et de penser le théâtre en Argentine. De l'analyse esthétique à la réflexion socio-politique, entre théâtre et société, il apporte également sa contribution à la compréhension d'une transformation plus générale des sensibilités et des modes d'action au sud de l'Amérique latine au tournant du siècle.

empty