Insectes / Arachnides

  • Un petit guide tout en couleurs pour apprendre à reconnaître les insectes, idéal pour les débutants !Avec plus d'un million d'espèces connues à ce jour, les insectes représentent à eux seuls plus de la moitié du monde animal !
    Vous les côtoyez chaque jour et pourtant, les connaissez-vous vraiment ? Description, habitat, comportement, infos utiles pour distinguer les nuisibles des insectes à favoriser au jardin...
    grâce à ces 70 fiches d'identification, les insectes n'auront plus de secrets pour vous ! Chaque fiche est illustrée avec un dessin très précis du corps de l'insecte pour le reconnaître en un clin d'oeil.
    D'un tout petit format, ce livre tient dans une poche pour être le compagnon idéal de toutes vos excursions.

  • Si vos tripes se nouent au seul mot d'araignée, si vous hésitez entre indifférence, répulsion et attirance, si vous êtes mortifié(e) d'avoir peur, alors acceptez de regarder en face un animal dérangeant, peu communicant, il est vrai, mais sujet exceptionnel pour la recherche scientifique et l'inspiration artistique. Comptines, fables, peintures, ballets, bijoux lui doivent nombre d'oeuvres. Essayez seulement de trouver une chanson enfantine sur le cloporte... Quand on enlève le grappin des pattes, il ne reste pas grand-chose, juste un corps pas plus gros que celui d'une grosse mouche, dodu, habillé de velours comme un ourson. Mais les pattes, qui lui permettent de foncer plus vite qu'un rat, donnent à la bestiole une dégaine aussi admirable que terrifiante. Donc, la phobie des araignées tiendrait à l'organisation de la bête plutôt qu'à la peur de la morsure : sa tournure elle-même trouble et fait peine à voir. Allons, du courage ! Elle ne tue que ce qu'elle peut manger, certainement pas vous, ce qui vous laisse le temps de lire l'hommage que j'ai voulu rendre à une bête singulière.

  • Joanne Elizabeth Lauck présente une perspective psychologique et spirituelle unique sur les insectes et interroge notre relation à ce microcosme. L'Indien Sioux Élan Noir n'a cessé d'insister, tout au long de sa vie, sur la grande unité du monde des vivants, expliquant «qu'on devrait porter attention à la plus insignifiante des petites bêtes qui rampent, car elle détient peut-être une leçon précieuse pour nous ; et même la plus infime des fourmis peut souhaiter communiquer avec un être humain».
     
    Joanne E. Lauck va encore plus loin dans cette direction en explorant l'intimité des liens qu'entretiennent les humains avec les insectes: mouches, fourmis, moustiques, cafards, scarabées, coléoptères, papillons et abeilles. La question centrale qui sous-tend tous ses chapitres, est l'attitude psychique et spirituelle à adopter vis-à-vis des insectes. Ces derniers appartiennent au même ordre social et biologique que nous et nous ne pouvons vivre sans eux. Pourtant, notre regard sur les insectes, tant intellectuel qu'affectif, manque singulièrement d'approbation. Nous avons commencé par nier le rôle positif que jouent les insectes dans le fonctionnement global de la planète et, dans cette attitude de rejet, nous considérons en guerre contre les insectes. Jusqu'où irons-nous dans le processus de suppression d'espèces ?
     
    Dans ce livre passionnant, riche de références mythologique, ethnologique et scientifique, Joanne E. Lauck nous invite à échanger cette posture d'antagonisme généralisé contre une attitude de discernement pour découvrir tout un univers de beauté, d'habileté, de communication, un monde où le génie de l'adaptation dépasse de très loin tout ce que nous, les humains, serons jamais capables d'accomplir.

empty