Biographies / Monographies

  • L'autobiographie du meilleur et du plus populaire des navigateurs français. Préface d'Erik Orsenna
    Après avoir navigué avec sa mère aux Glénans, à 10 ans, Jean Le Cam construit seul son propre voilier pour faire des ronds dans la baie de La Forêt. Puis il navigue avec son ami d'enfance Hubert Desjoyeaux, le frère de Michel, seul double vainqueur du Vendée Globe, avec lequel il créera le chantier naval CDK, à l'origine de la construction de nombreux voiliers mythiques (Poulain, Jet Service, PRB, Foncia...).
    À 14 ans, il débute la compétition puis s'embarque au côté d'Éric Tabarly pour faire son service militaire. À 19, il participe à sa première Solitaire du Figaro qu'il remportera trois fois par la suite. Mais c'est sur le mythique tour du monde en solitaire, le Vendée Globe, que Le Cam vivra ses plus grandes heures de navigateur solitaire. En 2004-05, il est la révélation de la course, luttant bord à bord avec Vincent Riou qui ne le précèdera que de 7 heures à l'arrivée.
    En 2008-09, alors qu'il aborde le cap Horn en troisième position, il chavire après avoir perdu son bulbe de quille. Il doit se réfugier à l'intérieur de la coque, bateau renversé. C'est Vincent Riou qui le récupère in extremis. Et en 2020, alors qu'il fait la course dans le trio de tête, il se déroute pour récupérer Kevin Escoffier qui a déclenché sa balise de détresse. Jean Le Cam arrive sur zone mais le temps de manoeuvrer dans une mer agitée, il perd le contact visuel avec le radeau d'Escoffier. Il le sauvera finalement six heures plus tard et reprendra la course qu'il terminera 4e et premier des non-foilers.
    Fêté en héros aux Sables-d'Olonne, Le Cam stupéfie alors le public lorsqu'il révèle qu'il a vécu un enfer lors de ses derniers jours en mer, devant manoeuvrer avec une côte cassée et une coque " délaminée " qui menaçait de céder à tout instant. Jusqu'au dernier jour, il a risqué de perdre son bateau.
    Mais Jean Le Cam, n'est pas qu'un immense marin au palmarès impressionnant, ce qui lui a valu son surnom de Roi Jean. C'est aussi une forte personnalité, un personnage truculent et attachant. Ainsi, en 1989, alors qu'équipier de Tabarly sur la transat en double Lorient-Saint-Barthélémy-Lorient, et qu'une mauvaise manoeuvre les fait chavirer, il traite Tabarly de " con " (la première fois et sans doute la dernière fois que cela est arrivé au maître), car il sait que ce naufrage aura des conséquences dramatiques pour son ami Hubert, CDK étant propriétaire du bateau. En 1996, vainqueur de la Solitaire du Figaro, il attend chacun de ses concurrents pour leur payer à boire. Ou encore cette année, lorsqu'il triomphe aux Sables-d'Olonne, il déclare : " Je finis quatrième, à la place du con. J'ai soulagé l'éventuel con qui aurait pu être à ma place ! Comme quoi ma générosité n'a pas de limites. "
    Dans ce livre, où il revient avec son humour et son franc parler sur son incroyable carrière de marin mais aussi de concepteur de voiliers, Jean Le Cam nous fait découvrir les coulisses de la course au large : la quête des sponsors, le risque permanent, la recherche permanente de la vitesse... Le Cam veut également transmettre à travers ce livre son amour de la voile et de la mer aux jeunes générations.
    Palmarès1982 : Record de l'Atlantique sur Jet Services II, comme équipier de Patrick Morvan.
    1984 : Vainqueur de la Route de la découverte avec Philippe Poupon sur Fleury Michon III.
    1988 et 1989 : Champion du monde de Formule 40.
    1994, 1996, 1999 : Vainqueur de la Solitaire du Figaro.
    2005 : 2e du Vendée Globe.
    2006 : 2e de la Route du Rhum en classe IMOCA sur VM Matériaux.
    2013 : Vainqueur de la Transat Jacques-Vabre avec Vincent Riou en classe IMOCA sur PRB.
    2015 : Champion du monde IMOCA Ocean Masters ; Vainqueur de la Barcelona world race avec Bernard Stamm.
    2021 : 4e du Vendée Globe et premier des non-foilers.

  • Addict à la vie Nouv.

    Addict à la vie

    Erwann Menthéour

    • Solar
    • 7 Octobre 2021

    " Lorsque j'écrivais " Et si on arrêtait de se mentir ", je me mentais à moi-même. Moi aussi j'ai mes problèmes, mes démons, mes paradis, mes enfers. Mes addictions. Aujourd'hui, je peux tomber le masque. Je suis super addict à la vie, même si j'ai conscience que mes démons reviendront encore me hanter. Mais je suis enfin devenu acteur de mon propre film. " En 1999, Erwann Menthéour, alors coureur professionnel, publie " Secret défonce " pour dénoncer le dopage dans le cyclisme.
    Il devient ensuite coach sportif et entrepreneur, lançant avec succès sa méthode Fitnext.
    Ses essais l'ont installé comme un acteur important du secteur de la santé et du bien-être.
    Il revient aujourd'hui sur ses 20 ans d'existence depuis la parution de " Secret défonce. " Oui, il a connu le succès, il a été starifié dans les médias. Mais il est resté à la merci de ses addictions (drogue, alcool, sexe...). Dans ce récit sans concessions, il décrit ses accès de faiblesses, ses doutes, comme autant de scènes de film saisissantes. Mais il explique aussi les mécanismes qu'il a su mettre en oeuvre pour se relancer, pour renaître à chaque fois à la vie.

  • Il y aura 60 ans, l'été 2021... Le récit poignant de la tragédie du Frêney ou la lutte pour la survie d'un groupe d'alpinistes soudés parmi lesquels l'Italien Walter Bonatti et le Français Pierre Mazeaud.
    Au milieu de l'été 1961, sept jeunes alpinistes ambitieux unissent leurs forces pour s'attaquer au dernier problème du moment : le pilier central du Frêney, dans la paroi sud du mont Blanc.
    Un orage dantesque les frappe alors qu'ils sont tout près du but. C'est le premier acte du drame, que Virginie Troussier reconstitue jour après jour, au plus près des corps et des âmes de ces hommes qui luttent désormais pour survivre.
    En couverture : Pierre Mazeaud et ses trois compagnons bientôt disparus, la veille du départ pour le pilier du Frêney.

  • Il est au pied de la paroi, une paire de chaussons à la main et un sac à pof dans le dos, un océan de granit au-dessus de lui. L'histoire est sur pause. 3h56 plus tard, il se tient debout, sans corde, au sommet d'El Capitan au Yosemite. Il vient tout simplement de réaliser le solo du siècle. le grimpeur américain Alex Honnold vient d'ajouter un chapitre majeur à son destin.
    A l'occasion de cet exploit et de la sortie internationale du film événement Free solo, sélectionné cette année aux Oscars, Guérin réouvre les pages de Solo intégral, biographie publiée en 2016. Jamais une édition n'a autant mérité d'être revue et augmentée : revue par le rêve, augmentée de l'inimaginable.
    /> Acte I : Solo intégral d'Alex Honnold est la fascinante confession d'un adepte de forme la plus spectaculaire de l'escalade : le solo intégral consiste à grimper sans corde et sans matériel. La chute est inévitablement sanctionnée par la mort. Alex est le plus doué de ces soloïstes. Vous allez dire " fou ", " suicidaire " ? Dans ce livre autobiographique, Alex raconte le chemin qui l'a conduit à cette pratique et prouve que c'est l'exact contraire : il est un modèle de sang-froid, de lucidité, de raison.
    Lorsque nous avons traduit et publié la première édition du livre, en 2016, Alex était déjà une star aux États-Unis. Sur la scène du Grand Rex, il a tenu 2000 personnes en haleine par son charisme. Les lecteurs ont suivi. Solo intégral s'est vendu à ce jour à plusieurs milliers d'exemplaires.
    À la fin du livre, il passe en revue les défis susceptibles de l'inspirer et reconnaît penser au solo intégral d'El Capitan, joyau du Yosemite, en Californie, la plus grande paroi verticale du monde : 900 mètres de granit lisse, compact, minces fissures et écailles minuscules. Ceux qui en ont fait la première ascension dans les années 1960 y ont passé des semaines et ont planté des centaines de pitons. Un objet chutant de n'importe quel point de la paroi s'écrasera à son pied sans l'avoir touchée. Idem pour un corps.
    Acte II : Le 3 juin 2017, Alex Honnold a réalisé son rêve. En 3h56, sans corde, il a gravi la voie Freerider. " Le solo du siècle " ont dit beaucoup de connaisseurs. " Le plus dangereux jamais réalisé " a ajouté le National Geographic. Son ami Jimmy Chin l'a filmé, et a réalisé un film haletant, Free solo, en compétition pour l'Oscar du meilleur film documentaire le 25 février prochain.
    Après l'ascension, Alex a repris la plume. Il a écrit deux longs chapitres pour raconter cette ascension d'anthologie, et le tournage. Deux chapitres qui justifient à eux seuls de replonger dans le destin hors norme d'Alex Honnold.

  • Raide vivant

    Paul Bonhomme

    Ténor d'un nouvel alpinisme qui allie virtuosité technique et vitesse, Paul Bonhomme s'est révélé au grand public à l'occasion d'une impressionnante série de descentes à ski et de traversées vertigineuses. Raide vivant, écrit comme un hommage trop longtemps attendu à un frère disparu, est une autobiographie sensible. " Paul est un poète de la raideur ." Préface de Kilian Jornet " Maman, demain je pars pour la face nord du pic Sans Nom. Tu trouveras peut-être ce mot un peu tard mais au cas où, tu sauras où me retrouver. J'aurai fait attention, tu sais ! "
    Paul vit pour la montagne, il s'y consume à la recherche de quelque chose d'insaisissable, qui se dessine au fil des ascensions. Il fume, grimpe souvent en solitaire, hésite, se fait peur, skie des pentes de neige raides comme les toits des clochers, visite la très haute altitude, court sur les arêtes... Parfois il s'arrête et se retourne sur les instants incandescents de son passé, ces moments où " le monde entier se concentre dans un geste ". Souvent ils sont là, les disparus là-haut ou là-bas, les mentors, les proches, les amis népalais morts sur la route ou sous l'avalanche, les amis encore... Car " la mort n'est jamais loin au plus intense de la vie ".
    La vie que raconte Paul Bonhomme avec la maîtrise d'un écrivain de l'action, c'est la sienne : la vraie vie d'un as de l'alpinisme d'aujour d'hui. Une vie fiévreuse, rapide, hantée parfois mais toujours intense. Où la recherche de la beauté en montagne se prolonge dans l'écriture.
    Paul Bonhomme est guide de haute montagne et " ultra-montagnard ".
    Raide vivant est son premier livre.
    Ce livre a reçu le grand prix du livre de montagne 2020 du FIFAD (Festival des Diablerets)

  • En 1988, la Néo-Zélandaise Lydia Bradey devient la première femme à réussir l'Everest sans oxygène, mais son exploit est " effacé " par des compagnons d'expédition jaloux, qui l'accusent d'avoir menti. Ce texte raconte la vie d'une femme à l'énergie indomptable, courageuse dans l'épreuve, élégante dans le triomphe. Un vrai polar d'altitude, et une formidable autobiographie, d'une sensibilité très féminine (et féministe).
    " Pourquoi ont-ils fait ça ? Pourquoi ont-ils dit que je n'avais pas gravi l'Everest ? "
    1988 : une jeune femme de 27 ans redescend du sommet de l'Everest, tout sourire sous ses dreadlocks blondes. Elle est la première femme au monde à réussir cet exploit sans oxygène. Mais que se passe-t-il? Pourquoi ses compagnons ont-ils déserté la montagne alors qu'elle se trouvait encore, seule, dans la zone de la mort? Et pourquoi, contre toute évidence, affirment-ils qu'elle a menti, elle dont la sincérité dérange?
    Lydia Bradey a passé des années à chercher les réponses à ces questions, et près de trente ans à les écrire avec l'aide de son amie auteur, Laurence Fearnley. Et la plus belle réponse est sa vie intense traversée par sa relation puissante et dérangeante avec Royce, cette mère qui l'a élevée seule ; par sa passion dévorante pour l'alpinisme, avec un talent inné pour l'altitude ; par sa trace en zigzag dans un Himalaya souvent macho où elle se promène en dansant, sans jamais s'user mais pas sans efforts. Adolescente, elle jouera des coudes pour entrer au club alpin qui n'accepte alors pas les femmes ; plus tard, elle se fera sermonner avant l'arrivée au camp de base de l'Everest pour s'assurer qu'elle reste à sa place...
    2019 : Lydia Bradey est guide de haute montagne et se dresse pour la sixième fois de sa vie sur le Toit du monde, avec une cliente. Presque au même instant, la photo d'une hallucinante file d'attente est diffusée en direct sur les réseaux sociaux, mais Lydia, comme toujours, a tracé sa voie loin de la cohue.

  • L'autobiographie du meilleur basketteur français de l'histoire
    Formé en France, Tony Parker est le premier basketteur à avoir conquis l'Amérique, le pays du basket. Il est le premier joueur français à avoir été sacré champion NBA (quatre fois) et est également le premier joueur européen récompensé par un titre de MVP des finales.
    Fer de lance de l'équipe de France, il l'a menée en 2013 au titre de championne d'Europe. Il est, de par ses statistiques et son palmarès, considéré comme le meilleur basketteur français de tous les temps.
    Il détient l'un des plus grands palmarès du sport et compte parmi les personnalités préférées des Français depuis qu'il a accédé à une immense notoriété "people" lors de son mariage avec l'actrice américaine Eva Longoria. Divorcé depuis, il ne cachera rien dans ce livre de son existence et dévoile l'envers du décor du sport de haut niveau, depuis ses débuts à Rouen, puis à l'INSEP et au PSG, jusqu'à ses premiers pas en NBA et son statut de meilleur joueur du monde.
    Au-delà de ces aspects, Parker, qui vient de mettre fin à sa carrière sportive, explique comment et pourquoi il est devenu président et actionnaire majoritaire du club français de l'ASVEL Lyon-Villeurbanne depuis 2014. Il a décidé d'en faire le meilleur club européen et a investi dans de nombreuses sociétés françaises. Il vient par exemple d'acquérir la station de ski du Vercors Villard-de-Lans.
    Désormais homme d'affaire, Tony Parker entend faire de ce livre le marqueur de sa reconversion, le point d'orgue définitif de son immense carrière sportive.

  • Danseur de roc et de glace, Patrick Berhault était un prodige, un alpiniste hors norme. Son parcours, éblouissant, se joue au fil d'un récit où l'exploit et l'émotion ne cessent de se croiser. Un texte à découvrir à l'occasion des 15 ans de sa mort.
    Pendant plus de deux décennies, Patrick Berhault a été l'un des alpinistes les plus inventifs de sa génération. Virtuose, esthète, dansant sur le rocher au soleil du Midi comme dans la glace des faces nord, " le Brun " a poursuivi en montagne la carrière éblouissante commencée au côté de son ami Patrick Edlinger, " le Blond ". Le 25 avril 2003, Patrick Berhault chutait sous les yeux de son ami Philippe Magnin lors d'une chevauchée dantesque sur les 4000 des Alpes.
    Michel Bricola, qui fut son ai, et Dominique Potard (auteur du Port de la Mer de glace) parcourent la vie de l'alpiniste dans cette biographie très complète, parue à l'origine dans la collection Texte & Images. Guérin a choisi de la rééditer dans la colleciton Terra Nova à l'occasion du 15e anniversaire de la mort de Patrick Berhault - parce que l'aura de Berhault n'a cessé de grandir, qu'il inspire toujours les jeunes alpinistes, et qu'il a plus que jamais sa place au Panthéon de l'alpinisme.
    Cette édition est enrichie d'un texte de Philippe Magnin qui revisite avec une émotion contenue le dernier voyage et cette journée tragique qui le hante toujours.

  • La vie de celui qui, avec son compagnon de cordée, a sauvé la Française Elisabeth Revol, en janvier 2018 au Nanga Parbat. Un récit glacé et glaçant qui s'achève par une extraordinaire course contre la montre pour rejoindre la naufragée.
    En janvier 2018, on découvrait son grand sourire au côté d'une jeune femme épuisée : Adam Bielecki venait, avec l'alpiniste Denis Urubko, d'arracher Élisabeth Revol des griffes du Nanga Parbat, un sauvetage inédit dans l'histoire de l'alpinisme en Himalaya.
    Le récit de sa vie est celui d'une longue marche vers le froid létal de l'hiver en haute altitude, un univers de précarité extrême, où la moindre erreur peut s'avérer fatale, où le gel, littéralement, peut vous coller les paupières. Où il faut se battre pour continuer à voir, et à vivre.
    Adam Bielecki, né en 1983, est l'une des stars de l'alpinisme polonais. Comme beaucoup de ses compatriotes, il s'est frotté aux parois glacées des Tatras, en Pologne, avant d'explorer les plus hautes montagnes du monde. Diplômé en psychologie, il vit depuis trente ans sa passion de l'alpinisme. Il a réalisé la première hivernale de deux 8000, le Gasherbrum I et le Broad Peak.
    Le gel ne me fermera pas les yeux, écrit avec Dominik Szczepaski, est son premier livre. L'édition française comporte un entretien inédit sur le sauvetage d'Élisabeth Revol.


  • "Un incroyable exemple pour la jeunesse du monde entier."

    Barack Obama
    Quand la fragile embarcation qui l'emmène loin de la Syrie en guerre commence à sombrer, Yusra Mardini, seize ans, refuse le terrible destin qui lui tend les bras. Impossible qu'une nageuse de son niveau, entraînée par un père si exigeant, finisse noyée comme tant d'autres ! Puisant au fond d'elle-même des forces insoupçonnées, elle se met à pousser avec sa soeur le canot rempli de réfugiés et parvient à tous les sauver. Ainsi commence la seconde partie de la vie de Yusra, guidée par le courage et la volonté. Une volonté incroyable qui la mènera vers son rêve : quelques mois après ce sauvetage, elle parvient à se qualifier pour les Jeux olympiques ! Aujourd'hui ambassadrice de l'ONU, Yusra, dix-neuf ans, nous raconte son histoire tout en préparant activement les Jeux olympiques de Tokyo 2020.
    " Yusra, nous sommes si fiers de vous, de votre courage, de votre persévérance. Vous êtes un exemple extraordinaire pour les enfants du monde entier. "

    Barack Obama
    " Un récit extraordinaire de courage, de survie et de volonté. Impossible de ne pas être emballé par l'histoire de Yusra, qui un jour nagea pour sa vie dans une mer déchaînée et qui se bat aujourd'hui pour la cause des réfugiés dont la vie, comme la sienne, a été bouleversée par la guerre. "

    Khaled Hosseini (auteur des Cerf-volants de Kaboul)

  • Son visage a fait le tour des médias en 2009. Grégoire Akcelrod, 27 ans, aurait dupé le meilleur club de foot bulgare en se faisant passer pour un professionnel du PSG. Début de sa carrière internationale. Pour la première fois, il livre son témoignage.
    Son visage a fait le tour des médias du monde entier. À 26 ans, grâce à une photographie prise au Parc des Princes sur laquelle Grégoire Akcelrod porte le maillot du PSG, le CSKA Sofia, le meilleur club bulgare habitué des coupes d'Europe a cru voir en lui une star parisienne ! Et décide de le recruter !
    Le début d'un rêve ? Il est vrai que, dès son plus jeune âge, Grégoire n'a qu'un objectif : devenir footballeur professionnel. Malgré l'opposition de son père, mais avec le soutien de sa grand-mère - l'ex-compagne de Maurice Chevalier -, il y parviendra, devenant l'un des rares footballeurs français à avoir tenté sa chance sur tous les continents, ou presque.
    Dans cet incroyable récit autobiographique à la fois drôle et émouvant, Grégoire Akcelrod raconte son parcours hors norme, qui prouve qu'il faut toujours croire à ses rêves. Alors, filou ou obstiné ? Imposteur ou génie ayant compris avant les autres les règles du milieu ? Le " Rocancourt du foot " raconte sa folle aventure.

  • Rugby, mon amour

    Simon Serge

    " L'écriture de ce livre s'est imposée avec la crise qui a frappé mon sport, à la suite des décès dramatiques de jeunes joueurs sur le terrain. Les tragédies étaient là, choquantes. Dans ce contexte légitimement dédié à la compassion et à la douleur, l'argumentation était impossible, déplacée. Le rugby apparaissait comme le coupable idéal. Ce clouage au pilori de ce sport qui compte tant pour moi était dur à supporter. Mais je savais que le temps de la réponse viendrait. Le temps où le débat serait possible. Ce temps-là est venu. "

  • Tous les maux actuels du rugby dénoncés et décryptés par une conscience de l'Ovalie.
    Alors que le nombre de licenciés du rugby progresse dans tous les pays du monde, il régresse en France. Accumulation de blessures graves, voire mortelles, scandales à répétition à la FFR, un XV de France sans projet ni résultats, des clubs du Top 14 qui, depuis le passage au professionnalisme en 1995, en ont déjà intégré les pires dérives... À tous points de vue le rugby français va mal.
    Bon nombre de grands anciens en ont fait le constat mais personne jusqu'à présent n'osait prendre la parole pour pointer du doigts ces errements fatals.
    Personnalité unanimement saluée pour sa probité et respectée pour son immense palmarès, Olivier Magne a le courage d'être le premier à ruer dans les brancards. Il dresse un portrait ravageur du rugby français mais apporte aussi des solutions pour redresser la barre. Que ce soit en terme de formation des joueurs, que de style de jeu pour l'élite ou même de management au sein de la fédération.

  • La star du PSG racontée pour la première fois par ses proches.
    Qui se cache derrière l'homme qui valait 222 M€ ?
    Le joueur le plus cher de la planète, Neymar Junior, 25 ans, est devenu une star planétaire. Il se déplace en jet-privé et fréquente le gratin. Mais le numéro 10 du PSG a longtemps connu une autre réalité, celle qui colle aux semelles de millions de Brésiliens. Grâce à son talent, et après beaucoup de sacrifices, il a réussi à dribbler la précarité pour devenir l'un des meilleurs joueurs du monde.
    De Praia Grande, à Santos, en passant par Rio de Janeiro, Barcelone et Paris, Éric Frosio a rencontré tous les proches de Neymar ainsi que ses premiers entraîneurs pour retracer dans ses moindres détails l'itinéraire de celui qui est considéré comme le nouveau Pelé...

  • Tiger Woods

    Jean-Louis Tourtoulon

    • Solar
    • 4 Octobre 2018

    Comment le golfeur le plus spectaculaire de l'histoire est revenu au sommet après avoir vécu l'enfer.
    Avec plus d'un milliard de dollars de gains en compétition, Tiger Woods est devenu au début des années 2000 le sportif le plus riche de l'histoire. Prodige du golf dès ses premières années, il a atteint le sommet de son sport (14 victoires en majeur) avant de tomber très bas, victime des blessures, et d'addictions diverses (sexe, drogue, médicaments, alcool).
    En mai 2017, il évite de peu la prison après avoir été retrouvé ivre et drogué au volant de sa voiture. Le fond du trou.
    Depuis, il se reconstruit et s'est remis à rejouer, cinq ans après sa dernière victoire en majeur (2013).
    Et le phénomène est toujours là : 650e joueur mondial en janvier 2018, il est entré dans le Top 100 en mars, et sera vice-capitaine de l'équipe américaine qui disputera la Ryder Cup organisée en France en septembre 2018, pour la première fois de l'histoire.
    Le public français aura donc le privilège d'assister au retour du Tigre.

  • Usain Bolt

    Nicolas Herbelot

    • Solar
    • 16 Novembre 2017

    La biographie du plus grand champion de l'histoire de l'athlétisme, sauveur d'une discipline en grand danger à son arrivée au haut niveau, par le journaliste dont il est le plus proche.
    Le seul athlète à avoir conquis neuf médailles d'or olympiques a raccroché ses pointes à l'été 2017. C'est non seulement un monument de l'athlé qui s'en va mais c'est aussi le sauveur d'une discipline qui était en perdition (dopage, fraudes, corruption...) à son arrivée sur les pistes.
    Depuis des années, Bolt est la seule authentique star planétaire du premier sport olympique, un sport en crise qu'il a porté médiatiquement et économiquement sur ses épaules.

  • L'autobiographie passionnante du "bad boy" du football anglais. "Je sais ce que vous pensez : ma place est derrière les barreaux. Je suis une brute, un homme des cavernes, le déshonneur de la société. Je suis celui qui a souillé le sport préféré des hommes, le football. Mais tout n'est pas aussi simple que vous le pensez."
    Vous croyez connaître Joey Barton parce que vous avez regardé, fasciné, l'une des multiples compilations des agressions, bagarres de rue, altercations avec ses propres coéquipiers, dans lesquelles il a été impliqué.
    Vous ne confieriez pas votre fille à un homme marqué par une enfance difficile à Liverpool, qui a collectionné les cartons rouges et que ses excès ont fini par conduire en prison.
    Et pourtant, vous avez un doute. Car vous savez que l'on dit de lui qu'il est l'un des footballeurs les plus engagés et les plus intelligents qui soient.
    Vous savez aussi qu'une saison lui a suffi pour s'imposer comme une figure marquante de l'OM, où la banderole qui l'accueillit résume bien l'amour que lui portèrent les supporters: " Welcome, Sweet and Tender Hooligan ".
    Et s'il fallait voir au-delà des apparences ? C'est ce que permet cette autobiographie marquante, dans laquelle Joey Barton se raconte pour la première fois, sans filtre ni faux-semblants, tout au long d'une carrière en montagnes russes qui l'a mené de Manchester City aux Glasgow Rangers,
    en passant par l'OM et la sélection anglaise.
    Un livre à son image : cru, brutalement honnête, intelligent, émouvant, passionnant. Son manuel de survie dans le monde du football et une immersion dans les vestiaires de Premier League et de Ligue 1.
    Joey ne s'épargne pas : il reconnaît ses erreurs et revient sur les polémiques qui ont accompagné sa carrière. Il raconte la prison, et explique comment sa détention a marqué un tournant dans sa vie.
    Et l'on comprend que oui, à sa façon unique, Joey Barton est un gendre idéal.

  • Ici à Nagano

    Pierre Fulla

    L'autobiographie passionnée et acerbe d'un dinosaure du PAF.
    " La seule présence de ma voix suffit à m'incarner, alors que des images de neige et de brouillard défilent sur l'écran. Dans les sketchs des Guignols, PPD annonce : "On rejoint Pierre Fulla, à Nagano. Que se passe-t-il, Pierre ? -; Pas grand-chose', répond ma voix, alors que s'abat une tempête de choucroute à l'écran. Cette "guignolerie' durera deux semaines. "
    Voici comment, en 1998, Pierre Fulla est devenu en quelques jours M. Nagano, immense vedette du petit écran. Pourtant, à ce moment-là, personne ne connaît son passé d'haltérophile, sept fois champion de France entre 1961 et 1970, reconverti ensuite en journaliste sportif.
    Dans
    Ici à Nagano, le " dinosaure des médias " raconte comment il est sorti de l'ombre pour devenir une star. De ses premières armes en tant qu'haltérophile puis son entrée à l'ORTF en tant que technicien, jusqu'aux déboires post-Nagano avec les dirigeants de
    Stade 2, Pierre Fulla dévoile sans détours les coulisses impitoyables de la télévision. Il ne se prive pas d'égratigner ses confères et ne cache rien du dopage qui s'est développé pendant des années sous ses yeux d'athlète puis de journaliste.
    Préface de Michel Drucker. Pierre Fulla : Septuple champion de France d'haltérophilie, le gamin de Casablanca entre à la télévision un peu par hasard en 1968, pour finalement devenir une figure incontestable de
    Stade 2 jusqu'en 2000. À 79 ans, il décide de raconter le spectacle sportif et médiatique, tour à tour magnifique et tragique, dont il été le témoin privilégié.

  • Zarma Sunset

    Karim Braire



    " J'ouvre ce livre comme on ouvre une enquête. Une enquête sur moi-même. Je m'appelle Karim Braire. J'ai trente-six ans. J'ai passé mon enfance et ma jeunesse dans une cité sensible d'Orléans. Destin bétonné d'un Arabe de quartier. L'ennui, les potes, les conneries. À l'aube de mes dix-huit ans, j'ai écopé de six mois de prison avec sursis. C'est à partir de là que mon histoire a basculé. Certains sont frappés par l'amour ou la religion, moi, ma révélation s'appelle "le surf'. Un flash, un jour, comme ça, par le plus grand des hasards. La veille, je n'y connaissais rien. Le lendemain, je ne pensais plus qu'à ça. Le surf, franchement, quelle idée ! À Orléans, en plus. Moi qui n'avais jamais vu la mer que du pont du ferry qui, chaque été, nous ramenait au bled. Moi qui ne savais même pas nager. Bien sûr, j'ai beaucoup ramé. Il m'a fallu combattre les moqueries, le racisme, les préjugés. J'y ai mis toute la rage que j'avais emmagasinée en moi durant des années. Et puis, un beau matin du printemps 2001, je suis enfin parti sur une vague. Et cette vague continue de me porter... "

  • Les matchs de ma vie

    Bruno Bellone

    Préface de Lorànt Deutsch " Je m'appelle Bruno Bellone et j'ai été footballeur professionnel. Cette biographie est la trace écrite de tous les matchs de ma vie, les plus beaux comme les plus ratés. Quand la gloire a commencé à me faire les yeux doux, on m'a surnommé Lucky Luke parce que je marquais plus vite que mon ombre. Ma riche carrière terminée trop tôt - l'année de mes vingt-huit ans - à la suite d'une blessure, ce surnom a alors traduit ma solitude et ma détresse face à mes multiples turbulences financières et personnelles. Il m'a fallu porter de nombreux deuils et déjouer tous les écarts de conduite de ma destinée, mais je suis assez fier d'avoir tenu les deux plus audacieuses promesses que je m'étais faites à moi-même : devenir footballeur professionnel et me sortir de l'enfer dans lequel mes revers de fortune m'avaient plongé. "


  • 12 juillet 1998. Nous sommes champions du monde.

    Nous sommes allés jusqu'au bout de l'aventure, jusqu'à l'étoile qui orne désormais le maillot bleu, entraînant cet énorme mouvement de liesse dans le pays.
    Cette conquête, j'y ai mis tout mon coeur, toute mon expérience. Sans être toujours bien compris, ni, plus grave, respecté dans l'exercice de mon métier et dans ma dignité d'homme. C'est pourquoi j'ai accepté de livrer mon témoignage, de raconter comment s'est bâti ce succès historique. Et de feuilleter avec vous mon célèbre carnet noir.
    Aujourd'hui, vingt ans après, je reviens sur ce Mondial, sur ce qu'il en reste, sur les leçons que j'ai pu en tirer. L'occasion aussi de découvrir ce que sont devenus les acteurs de cette épopée.
    Je n'ai qu'un souhait, si mon nom reste associé à ces moments magiques... que l'on dise plus tard : cet honnête homme a bien fait son travail.
    Aimé Jacquet

  • Le 15 juillet 2018, Didier Deschamps a rejoint Mario Zagallo et Franz Beckenbauer. Ces trois hommes sont les seuls au monde à avoir remporté la Coupe du monde de football comme joueur et, plus tard, en tant qu'entraîneur. Didier Deschamps est désormais le sélectionneur qui a remporté le plus de matches avec les Bleus et son palmarès n'en finit plus de s'étoffer.
    Pour autant, celui qui a mené l'équipe de France vers sa 2e étoile après avoir remporté la Coupe du monde 1998 comme capitaine, continue à être qualifié de " chanceux ". Et si ce raccourci était un peu facile ?
    Et si, derrière celui qui se livre si peu en public, se cachait un tacticien hors pair, un calculateur implacable, un gagneur forcené ?
    Cet ouvrage dévoile la façon dont Didier Deschamps compose ses équipes, analyse ses principes de jeu, revient sur ses choix de joueurs, et explique par exemple pourquoi il s'est passé de Karim Benzema. Il montre comment Deschamps arrive à mettre, le plus souvent, tous les atouts de son côté pour réussir partout où il passe, sans que cela ne doive rien à la chance.
    Ce livre, qui expose pour la première fois tous ses secrets d'entraîneur,
    est l'outil indispensable pour comprendre la méthode Deschamps qui a permis à l'équipe de France de remporter la Coupe du monde 2018.

  • Peu d'études scientifiques portent sur les loisirs sédentaires et les activités sportives en Afrique. Pourtant, les contextes politiques, économiques et socioculturels des régions subsahariennes impliquent une approche singulière des loisirs. Cette étude contribue à mieux cerner la complexité de la vie sociale et culturelle dans les métropoles africaines. Ces travaux qui questionnent le corps se focalisent sur la façon dont les habitants se divertissent. Comment se transforme-t-on à travers les loisirs ? Quel sens donne-t-on à sa pratique ?


  • Mes dix ans dans le monde merveilleux du rugby !

    " Je suis le plus grand escroc du rugby. Je ne l'ai jamais pratiqué de mon existence. Sauf une fois à l'école, pendant dix minutes. Je suis d'autant plus un escroc que je fais partie des gens les plus connus de ce sport. Or ma notoriété n'est pas méritée : je ne représente rien du tout. Enfin, escroquerie ultime, je ne connais même pas toutes les règles ! J'ai une vision ambitieuse qui ne cadre pas avec notre rugby, où règne la prime à la médiocrité. Seuls ceux qui ont mal géré leur club et perdu beaucoup d'argent peuvent s'enorgueillir d'une belle ascension... "
    En mai 2006, Mourad Boudjellal devient président du Rugby Club toulonnais, qui végétait en Pro D2. Depuis, le RCT a attiré de nombreuses stars, remporté un titre de champion de France et trois Coupes d'Europe consécutives. En " XV commandements ", l'homme d'affaires raconte, avec un franc-parler et un sens de la formule qui n'appartiennent qu'à lui, une décennie riche en rebondissements.
    Les secrets de ses transferts, ses rencontres avec les dirigeants politiques, ses affrontements avec la Ligue nationale, ses relations avec Jonny Wilkinson et Bernard Laporte, ses échecs cuisants ou les coulisses de son vrai-faux départ... Autant d'épisodes, jamais dévoilés, adaptés à la sauce toujours aussi relevée du patron du RCT.

empty